Allaiter plus longtemps pour renforcer la santé de bébé

Encore une étude en faveur de l’allaitement. Pendant plus de 6 mois, l’allaitement maternel prévient efficacement les risques d’infections respiratoires et gastro-intestinales chez le nourrisson. Mais on note également des bénéfices avec un allaitement exclusif mené durant 4 à 6 mois.

Cette démonstration a été faite grâce au suivi de 4.000 enfants : 29% ayant été allaités moins de 4 mois, 25% jusqu’à 4 à 6 mois et 34% durant 6 mois ou plus. Par rapport aux enfants qui n’ont pas été allaités ou moins de 4 mois, ceux qui ont bénéficié d’un allaitement de 6 mois ou plus ont vu leur risque d’infections respiratoires hautes et basses réduit de 38% et d’infections gastrointestinales de 35%.

Certes moindre, l’allaitement de 4 à 6 mois se traduit aussi par des bénéfices : entre 7 et 12 mois, les enfants ont un risque d’infection respiratoire basse diminué de 45%.

Attention, l’allaitement doit être exclusif.

Les recommandations de l’OMS émises depuis en 2001 en faveur d’un allaitement d’au moins 6 mois, sont donc toutes aussi valables dans les pays industrialisés. Dommage que les conditions de travail des femmes n’offrent pas de possibilités d’aménagement plus propices à la poursuite de l’allaitement en France !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Vincent L.D. et coll., Pediatrics, 126 (1), 1 July 2010, pp. e18-e25, doi:10.1542/peds.2008-3256.