Alerte à la pollution en Rhône-Alpes et en Alsace

Les régions Rhône-Alpes et Alsace sont actuellement l’objet d’un pic de pollution dû aux particules fines (particules de diamètre inférieur à 10 µm, présentes dans l’air en quantité supérieure à 50 µg/m3*). Selon les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), cette situation devrait « perdurer jusqu’au week-end prochain ».  Cette pollution serait liée « aux conditions météorologiques anticycloniques actuelles, qui favorisent l’accumulation des particules au sol en raison du refroidissement de l’air à la surface du sol et de l’absence de vents ». Mais les systèmes de chauffage, de la production d’énergie et les transports favorisent aussi largement les émissions de particules.

Avis aux habitants des régions Rhône-Alpes et Alsace

L’inhalation de particules fines n’est pas sans danger. Celles-ci pénètrent profondément par les voies respiratoires et s’accumulent dans l’organisme, favorisant l’apparition à court terme de symptômes non spécifiques, comme des manifestations allergiques ou de l'asthme. A plus long terme, cette intoxication est particulièrement néfaste aux personnes sensibles : déficients respiratoires et cardiovasculaires, enfants en bas âge, personnes âgées…

En attendant la fin de cette alerte à la pollution, certaines consignes sont à respecter :

  • Ne pas faire de feux de cheminée (sauf en cas de chauffage principal).
  • Limiter l’usage de la voiture, notamment les voitures diesels non équipés de filtres à particules.
  • Réduire sa vitesse sur les voies rapides et les autoroutes.

Pour vous informer et suivre l’évolution de la qualité de l’air, deux sites peuvent être consultés : www.atmo-france.org et www.prevair.org.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué du Ministère du développement durable, 31 décembre 2010.