Affections respiratoires : pensez à la cure thermale !

Après les rhumatismes, les orientations thérapeutiques les plus pratiquées en cure thermale sont les maladies respiratoires.

En effet, certaines eaux thermales sont dotées de propriétés bénéfiques pour les voies respiratoires.

C’est ainsi que les cures peuvent être envisagées en complément d’un traitement conventionnel.

Publicité

Quels sont les bienfaits de la cure thermale sur les maladies respiratoires ?

A savoir :

La France compte plus de 700 sources d’eaux bienfaisantes dont les vertus thérapeutiques sont reconnues par l’Académie de Médecine.

Les bienfaits thérapeutiques des eaux thermales sont reconnus et les cures thermales sont remboursées par l’Assurance maladie dans douze grands domaines, dont les affections des voies respiratoires :

  • Affections ORL traînantes (rhinites, otites, pharyngites ou sinusites),
  • Affections chroniques et récidivantes d'origine allergique (asthme, rhinites allergiques, trachéites spasmodiques),
  • Affections des voies respiratoires inférieures,
  • Etc.

Les traitements réalisés en cure thermale reposent sur les nombreuses propriétés des eaux « minéralisées » issues des sources agréées par le Ministère de la Santé.

Ainsi, les soins essentiellement délivrés en cure thermale se présentent sous la forme de bains, de douches, de massages... Mais les échanges avec les médecins et les professionnels qui délivrent les soins, ainsi que les ateliers (diététiques, activité physique, conférences…) participent activement au traitement à long terme grâce à une meilleure gestion de la maladie par le patient.

Publicité
Publicité

Cure thermale, l’exemple de l’asthme

Le plus souvent d’origine allergique, l’asthme se caractérise par une inflammation et un rétrécissement des bronches, entraînant une gêne respiratoire plus ou moins sévère.

En plus du traitement médical classique, une cure thermale peut être envisagée comme traitement annuel complémentaire dans un but préventif, curatif et éducatif.

Les principes actifs naturels de l’eau thermale, mis en contact avec les muqueuses respiratoires, améliorent ou restaurent la qualité des tissus, protègent l’organisme contre les agressions et renforcent le traitement de fond.

Les soins et la durée de la cure sont adaptés à l’âge du patient.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 21 Mars 2013 : 11h00
Mis à jour le Lundi 07 Décembre 2015 : 15h25
Source : Thermalisme français, http://www.medecinethermale.fr. Charlery A. « Les cures thermales », Éditions Jacob-Duvernet.