Actos® et Competact® : deux antidiabétiques « cancérigènes »

Va-t-on vers un nouveau scandale sanitaire avec Actos® et Competact®, deux médicaments antidiabétiques ? Ces deux médicaments sont toujours disponibles sur le marché, alors qu’ils figurent sur la liste des médicaments dangereux en raison d’un risque accru de cancer de la vessie.
© getty

Certains experts s’insurgent que ces médicaments ne soient toujours pas interdits. Actos® et Competact® sont sur le marché depuis 2000. Ils appartiennent à la famille des glitazones. Ils font baisser la glycémie et l'hémoglobine glyquée, et à ce titre, sont prescrits aux diabétiques.

Ceci dit, ils ne sont pas officiellement reconnus par les autorités sanitaires comme antidiabétiques stricto sensu, mais néanmoins remboursés à 65% par l’Assurance maladie.

Ces deux médicaments ont également été inscrits sur la liste de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) des 77 médicaments placés sous surveillance renforcée. En effet, Actos® et Competact® sont accusés d’augmenter le risque de cancer de la vessie, parfois dès 3 mois de traitement. Pourtant, l’Afssaps n’a toujours pas décidé de retirer leur autorisation de mise sur le marché. Pour l’heure, le dossier a été transmis à l’Agence européenne du médicament, qui pourra peut-être rendre un avis courant juin. En attendant, les preuves de la dangerosité de ces médicaments s’accumulent. La dernière en date provient du laboratoire fabricant lui-même, montrant une augmentation des cancers de la vessie chez des souris traitées avec ces antidiabétiques.

Souhaitons que l’affaire Médiator ne se répète pas… que les bonnes décisions soient prises, et au bon moment !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Figaro, 27 avril 2011.