À quelle farine se vouer ?
En partenariat avec :
Sommaire

T 55 – 45 : les "ultra" blanches

La composition :

Il s’agit de farines réalisées avec un grain de blé complètement décortiqué, totalement débarrassé de son enveloppe de son.

Les bienfaits :

Côté nutriments, c’est la dégringolade ! Elles contiennent moins de 4 g de fibres/100 g, couvrent moins de 6 % de nos besoins quotidiens en magnésium, à peine 15 % de ce dont notre organisme réclame chaque jour en phosphore, et une quantité anecdotique de vitamines du groupe B.

De plus, leur Index Glycémique est de 85, soit très élevé. Elles sont donc à consommer avec modération en cas de diabète. Leurs avantages ? Comme elles ne contiennent quasiment pas de son, elles lèvent facilement, ce qui est un atout pour cuisiner de beaux gâteaux.

Les bonnes utilisations :

Elles servent à toutes les préparations : le pain, la baguette, les pâtes feuilletées, à crêpes, à gaufres, briochée, les pâtisseries comme les viennoiseries, les gâteaux fins types financiers, ainsi que les sauces, les crèmes et les entremets.

À partir de T80, on les choisit bio !

Plus une farine est complète, plus elle contient de son. Or, c’est dans cette partie que sont retenus les pesticides utilisés lors du traitement des cultures. Pour éviter de consommer ce cocktail de composés chimiques, dès la farine T80, on privilégie l’agriculture biologique.
"

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :