7 pistes pour comprendre le stress professionnel et réagir
Sommaire

5) Le sentiment d'injustice est toujours négatif

La compétitivité, le fait d'être écarté(e) de certaines prises de décision, mais aussi les faveurs que recoivent certains collègues, voire les privilèges financiers ou leur flexibilité d'horaires génèrent des sentiments d'injustice et accentuent fortement le stress.

Là encore, il importe de considérer objectivement la situation (l'injustice est-elle vraiment fondée ? Qui en est à l'origine ?), afin de communiquer de facon constructive.

 

Plus de transparence et d'implication dans les décisions sont des pistes souvent efficaces pour limiter le stress.

 

6) Vies professionnelle et personnelle sont à séparer

 

La vie professionnelle ne doit pas empiéter sur la vie personnelle.

 

Faire volontairement des heures supplémentaires est une chose et cela se gère. En revanche, se rendre disponible au téléphone le soir et le week-end pour répondre à des clients ou à son patron n'est pas une solution pour progresser professionnellement, pire, ça épuise.

Votre objectif est de concilier vie professionnelle et vie privée. Imposez-vous des limites au risque de culpabiliser éternellement dans un sens ou dans l'autre. Être disponible ne signifie pas que l'on sacrifie sa vie personnelle !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : " Le stress - Comprendre- Agir - S'épanouir ", Michel Dib, Editions du Huitième jour.