La 6ème Journée mondiale contre l'ostéoporose : sensibiliser !

Chaque année en France, plus de 130.000 femmes sont victimes de fractures, généralement sans savoir que c'est parce qu'elles souffrent d'ostéoporose. Près de 80% d'entre elles continueront donc à ignorer la véritable raison de leur fracture. Seules 20% seront orientées vers un dépistage de cette maladie et auront accès à des mesures préventives et à des traitements adaptés. Pourquoi ? L'ostéodensitométrie, le seul examen permettant de diagnostiquer l'ostéoporose, n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale. Elle est donc peu prescrite, mal connue et jugée non indispensable. La 6ème Journée Mondiale contre l'ostéoporose qui aura lieu le 20 octobre 2001 sera une fois de plus l'occasion de donner l'alerte sur ce phénomène paradoxal et de sensibiliser le grand public sur cette maladie du siècle.
PUB

Quelques chiffres

  • On estime que 40% des femmes de 50 ans seront victimes d'une fracture ostéoporotique avant la fin de leur vie, et 14% des hommes. Ces chiffres pourraient doubler d'ici une cinquantaine d'années en raison de l'allongement de l'espérance de vie.
  • A 65 ans, 39% de femmes souffrent d'ostéoporose, elles sont 70% à 80 ans.
  • Dans le monde, on enregistre une fracture toutes les 20 secondes, soit 1.600.000 fractures du fémur par an !
  • Ces fractures s'accompagnent d'une mortalité de 20 à 30% dans l'année suivant l'accident; d'une perte d'autonomie et d'un abandon du domicile dans un cas sur deux.

Tassement vertébral, pincement discal, quelle différence ?

Avec le vieillissement, il est fréquent de perdre 2 à 3 cm. Cependant, une diminution plus importante peut être le signe d'un tassement vertébral, lui-même symptôme d'une ostéoporose. En revanche, un pincement discal traduit une maladie du disque situé entre deux vertèbres, qui n'a rien a voir avec une ostéoporose.

Publié le 19 Octobre 2001
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr