5 trucs pour maigrir des fesses

Nous sommes nombreuses à porter un regard sévère sur notre postérieur et à le trouver trop gros. Pour éviter de passer l’été à le cacher sous un paréo ou des vêtements amples, quelques astuces permettent de maigrir des fesses.

Kim Kardashian et ses fesses ultra-rebondies inondent les Unes des magazines et les réseaux sociaux. Toutefois, lorsqu’on n’a pas l'aplomb, les vêtements et les coachs sportifs d’une influenceuse, il n’est pas toujours évidemment d’assumer son derrière potelet à la plage. Des astuces, présentées dans notre diaporama, permettent de perdre la graisse qui s’y est installée.

Fesse : attention à la sédentarité 

Près de 7 Françaises sur 10 (67%) ont avoué ne pas aimer certains aspects de leur silhouette lors d’un sondage mené par YouGov et le site de rencontre Meetic en 2016. Et les fesses font partie de ces zones où les femmes portent un œil critique. 

Malheureusement, parvenir à faire perdre quelques centimètres à son postérieur n’est pas une mince affaire. Les fesses - tout comme l’abdomen et les cuisses - est une zone importante de stockage de la graisse chez les femmes. 

Elle se place sous la peau, mais également entre et au cœur des muscles qui forment le fessier. Le tissu adipeux présent abrite le plus souvent des triglycérides, réserves énergétiques importantes pour le corps.

De plus, sans grande surprise, la sédentarité n’aide pas avoir de jolies fesses. Des chercheurs de l'Université de Tel-Aviv avaient mis en avant que les heures passées assises (à son bureau, dans sa voiture ou son canapé) favorisent l’accumulation de la graisse. Sous le poids supporté par les muscles fessiers dans la position assise, les cellules adipeuses se développent plus et plus rapidement. L’équipe avait mesuré jusqu'à 50% de triglycérides en plus, surtout quand l'alimentation est trop sucrée.

Des muscles fessiers actifs pour un derrière tonique

Pour venir à bout de cette graisse disgracieuse au niveau du postérieur et des hanches et tonifier ces muscles, il faut tout simplement inverser la balance de dépense énergétique. En plus d'adopter une alimentation équilibrée, il est conseiller de faire des exercices permettant de renforcer les muscles présents dans cette partie du corps.

Appelés les muscles fessiers, il y en a trois types différents :

  • Le muscle grand glutéal (anciennement appelé grand fessier) : il s’agit du muscle le plus puissant et le plus volumineux du corps. Son rôle principal est de stabiliser le bassin et de garder le tronc dans le prolongement du bassin en position debout.  C’est lui qui donne un aspect bombé aux fesses.
  • Le moyen glutéal (ou moyen fessier) : il est situé sur le côté, en dessous du grand fessier. Il est un des muscles qui rattache la jambe au tronc au niveau de la fesse. Il sert au contrôle tridimensionnel du bassin, mais également à absorber les chocs lors de l’appui sur un pied.
  • Le petit glutéal (ou petit fessier) : de forme triangulaire et aplati, ce muscle se trouve en profondeur et est moins développé que les autres. Il a un rôle similaire au muscle moyen fessier.

Pour faire travailler l’ensemble de ces muscles et faire fondre la graisses dans les fesses, il faut varier les exercices. Certains sont par exemple, dédiés aux muscles du haut, d’autres aux muscles situés sur le côté. Ils sont présentés dans notre diaporama.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.