3e vague de déremboursements : la logique des prix
Sommaire

Un scandale

Ceci étant dit, la logique des déremboursements ou plutôt son absence de logique, fait bondir les pédiatres. En effet, le Synagis, un médicament destiné à prévenir la bronchiolite chez les prématurés, n'est plus pris en charge à 100% mais seulement remboursé à 35% depuis le 1er septembre dernier. Or cette spécialité, qui s'administre en cinq injections espacées d'un mois, a un coût de 5.000 euros

Si les maladies et les sujets âgés sont ménagés, pas les prématurés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Discours de Xavier Bertrand, Ministre de la Santé, " 3e vague de médicaments réévalués ", mercredi 25 octobre 2006.