3 choses à savoir sur l'anus

© Istock
La sodomie est une pratique sexuelle qui génère des craintes souvent injustifiées. Le plaisir anal est une réalité qui mérite peut-être de s’y attarder. Voici quelques informations qui vous permettront d’en savoir plus sur cette région de votre corps.
Publicité

L’anus est une zone érogène

Contrairement aux idées reçues, la zone anale est extrêmement sensible aux sollicitations - chez l’homme comme chez la femme - car elle est particulièrement innervée. C’est donc une région à ne pas négliger, notamment au cours des préliminaires. La seule différence avec le vagin, c’est que l’anus ne dispose pas d’un système de lubrification. Pour faciliter la pénétration, il est donc nécessaire d’utiliser des lubrifiants conçus pour la sodomie.

Publicité
Publicité

L’anus n’est pas sale

Dans l’imaginaire collectif, la sodomie est une pratique sexuelle souvent considérée comme étant sale. Or, ce n’est absolument pas le cas puisque le conduit anal est totalement dépourvu de matières fécales en dehors du processus de la défécation. C’est la raison pour laquelle les lavements anaux trop réguliers ne sont pas recommandés par les médecins car ils peuvent déséquilibrer l’écosystème rectal et intestinal en place.

L’anus se dilate

La région anale dispose d’une particularité étonnante et méconnue : elle se dilate ! Comment ? Grâce aux deux sphincters qui la composent. En effet, ces structures musculaires très puissantes sont extrêmement sensibles à la stimulation sexuelle et vont subir des modifications anatomiques lorsqu’elles sont sollicitées. C’est ce processus naturel et réversible qui va permettre la pénétration mais également favoriser l’orgasme anal.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 10 Juillet 2018 : 15h00