26 % des morts par cancer attribués à l'alcool ou au tabac

L'alcool jouerait un rôle majeur dans 16 000 décès par cancer par an, et le tabac dans 30 000 décès par cancer.
Publicité

Un grand nombre de cancers ne surviennent qu'en cas d'intoxication par le tabac ou par l'alcool, ou par les deux à la fois. On peut ainsi calculer le nombre de décès annuels par cancer qui seraient épargnés si les consommations de tabac et d'alcool étaient minimes ou nulles.

Nombre total de décès dus au cancer chez les personnes âgées de 20 ans ou plus, en 1990.

CancerMortalité totaleMortalité due au tabacMortalité due à l'alcoolMortalité due au tabac ou à l'alcool
Poumon22 00016 500016 500
VADS (1) oesophage13 5009 00011 00011 500 (2)
Foie5 50003 5003 500
Autres cancers 97 0004 500 (3)1 5005 500 (2)
TOTAL138 000 (4)30 00016 00037 000 (2)
Publicité
Publicité

1 - VADS = Voies aérodigestives supérieures. Ce terme désigne la bouche, le pharynx, et le larynx.2 - Certains cancers ne se développent qu'en cas d'intoxication par l'alcool et le tabac (c'est par exemple le cas du cancer de l'oesophage). Par conséquent, un certain nombre de cancers qui seraient épargnés en l'absence d'intoxication tabagique sont les mêmes que ceux qui seraient épargnés en l'absence d'intoxication alcoolique. Le chiffre de la colonne de droite (nombre de décès attribuables au tabac ou à l'alcool) est donc souvent inférieur à la somme des chiffres des deux colonnes de gauche (nombre de décès attribuables au tabac et nombre de décès attribuables à l'alcool).3 - Il s'agit surtout des cancers de la vessie, du rein et du pancréas4 - L'estimation de 138 000 pour l'année 1990 n'est pas très éloignée de l'estimation de 143 000 faite par d'autres auteurs pour l'année 1995.

En définitive, en 1990, le tabac aurait été la cause directe de 30 000 décès par cancer, et l'alcool, de 16 000. Les deux ensemble auraient été responsables de 37 000 décès par cancer sur 143 000, soit 26 %. Plus du quart de ces décès seraient donc évitables.

Publié le Mardi 25 Janvier 2000 : 01h00
Source : Hill C. et coll. "Epidémiologie des cancers" Flammarion Médecine-Sciences éd., Paris 1997, 111 pages.