10 choses étonnantes à savoir sur les jumeaux
Sommaire

On peut grandir avec un jumeau embryonnaire

Mais il est aussi possible d'avoir un jumeau sans le savoir pendant 18, 26 voire 45 ans. Et de grandir avec lui. Ces cas étonnants de "jumeau parasite" font régulièrement l'objet d'articles dans la presse. Il ne touche toutefois qu'une naissance sur 500 000.

L'histoire commence généralement par une suspicion de tumeur qui s'avère, finalement, être les restes d'un jumeau disparu trop tôt. Présent le plus souvent sous la forme d'un amas de cheveux et de dents, il peut aussi être un embryon complet. Ce fut le cas en 2010, en Chine, où une fillette a été opérée. Deux fœtus de 10 semaines, situés entre sa rate et son rein gauche, ont été retirés.

Ce phénomène rare, mais impressionnant, porte le nom de fœtus in fetu. Il s'agit d'une anomalie du développement fœtal, qui se traduit par l'intégration d'un jumeau dans l'autre. Les raisons de cela restent inconnues. 

Il existe un syndrome du jumeau perdu

Autre cas surprenant : l'avortement spontané d'un jumeau, tandis que l'autre se développe sans problème. C'est le syndrome du jumeau perdu. Cette complication est relativement fréquente et n'a, généralement, pas de conséquences sur la santé du jumeau survivant.

Grâce au recours croissant aux échographies, les gynécologues ont pu constater que ces avortements spontanés sont bien plus fréquents qu'on ne le pensait. En réalité, le nombre de jumeaux conçus serait bien plus élevé que le nombre de naissances.

Les psychologues, eux, peuvent prendre en charge ce dernier en raison de troubles persistants – comme un sentiment de culpabilité, une hypersensibilité ou une tendance à la dépression.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :