Stress : votre coeur dépend de votre patron !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 13 Novembre 2006 : 01h00
-A +A
Le stress explique 32 % des infarctus (1) comme l'a montré une grande étude internationale. Et les motifs de stress sont très divers. Il en existe un qui a été beaucoup étudié, c'est le stress au travail.

Le stress au travail, c'est quoi ?

Si le terme paraît cibler un stress très précis, il n'en est rien. Vous pouvez être stressé parce que vous avez peur de ne pas atteindre vos objectifs, même si aucune « punition » n'est prévue pour vous. Vous pouvez être stressé par peur de ne pas être à la hauteur, sur le plan relationnel, technique, linguistique (si vous parlez mal une langue étrangère par exemple). Vous pouvez être stressé par des délais, par un surcroît de travail, par des clients difficiles, etc.

Stress et niveau de justice au travail

Une étude (2) a exploré le stress dû à l'injustice ou la justice au travail. Les salariés qui estimaient vivre au travail dans un haut niveau de justice avaient un risque d'infarctus diminué de 35 % par rapport à ceux qui trouvaient le niveau de justice de leur entreprise bas ou moyen.

Et cela est retrouvé même quand les spécialistes font des calculs pour que le niveau de cholestérol, de poids, d'hypertension, de tabagisme, de consommation d'alcool ou d'activité physique, soit ajusté pour ne pas fausser les résultats.

On peut se demander, dans un cadre plus élargi, si la justice ressentie dans la vie en général n'interfère pas sur le risque d'infarctus.

En pratique, au-delà des études scientifiques sur la question, on pourrait vous conseiller, si vous avez un sentiment atroce d'injustice à votre travail, et si vous avez déjà des facteurs de risque cardiovasculaire de chercher un autre emploi, et cela pour votre santé, tant que pour votre confort. Parce que, le travail, non, ce n'est pas toujours la santé !

Si vous souhaitez en savoir plus sur le stress au travail, vous pouvez trouver des infos dans le chapitre consacré au travail du livre " Prévenir Alzheimer, cancers, Infarctus " aux éditions Robert Lafont.(1) Yusuf S et al. Effect of potentially modifiable risk factors associated with myocardial infarction in 52 countries (the INTERHEARTstudy) : case-control study. www.thelancet.com Published online September 3, 2004.

(2) Justice at Work and Reduced Risk of Coronary Heart Disease Among Employees

The Whitehall II Study. Mika Kivimäki, PhD; Jane E. Ferrie, PhD; Eric Brunner, PhD; Jenny Head, MSc; Martin J. Shipley, MSc; Jussi Vahtera, MD, PhD; Michael G. Marmot, FRCP Arch Intern Med. 2005;165:2245-2251.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 13 Novembre 2006 : 01h00
A lire aussi
Deuil familial dans l'enfance : risque de psychose à l'âge adulte Publié le 22/04/2014 - 09h59

Souffrir du deuil d’un parent, d’un frère ou d’une sœur est un traumatisme grave qui peut avoir des répercussions à long terme chez les jeunes enfants.Dans le pire des cas, c’est le risque de psychose à l’âge adulte qui est augmenté. D’où l’importance d’un soutien...

Plus d'articles