Ce billet fait partie du blog "Le blog de la Rédaction".

Sport : la nouvelle arme anti-rechute du cancer du sein de l’Institut Curie

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 03 Février 2012 : 12h09
Mis à jour le Lundi 06 Février 2012 : 12h42
-A +A

L’institut Curie et l’Association Siel Bleu mettent au point un programme anti-rechute des cancers du sein à base de sport. Une très belle initiative sur la base d’une méthode qui a largement fait ses preuves.

Le sport c’est excellent pour la santé - avant d’être malade bien sûr - mais aussi après. Savez-vous par exemple que « l’activité physique est le meilleur traitement pour lutter contre la fatigue liée aux traitements du cancer » comme l’indique le Dr Laure Copel de l’Institut Curie ? L’activité physique, même modérée (de l’ordre d’une demi-heure de marche par jour), permet également de réduire de manière très importante le nombre des rechutes du cancer.

Le sport, la meilleure arme anti-rechute contre le cancer

Partant de ce constat, l’Institut Curie et l’association Siel Bleu ont conçu un programme d’initiation et d’entraînement à l’activité physique pour les femmes venant de terminer leurs chimiothérapies et autres thérapies anticancéreuses. Le partenariat avec Siel Bleu est très intéressant car cette association mobilise des centaines de professeurs de sport au service de personnes fragilisées, partout en France.

En pratique, quatre mois après la fin de tous leurs traitements, les femmes se voient proposer, lors d’une consultation de bilan, un programme d’activités physiques animé par l’association Siel Bleu. Ce programme commence par un bilan physique individuel permettant de faire le point sur leurs aptitudes physiques et leurs desideratas. Elles sont inscrites ensuite à des activités individuelles ou collectives pendant 3 mois. Le but est de les initier à l’effort physique et de les motiver à continuer au long cours.

Les activités recommandées sont très classiques, favorisant l’endurance : natation, marche ou course à pied, danse... Six mois après, elles sont rappelées par l’association pour faire un point.

Il ne s’agit encore que d’une expérimentation. Si elle est concluante après une centaine de cas, l’Institut Curie cherchera des financements pour l’étendre à ses 3500 patientes atteintes d’un cancer du sein.

Dans ce but, l’institut organisera un gala avec sa marraine, Amélie Mauresmo. Surtout un financement public sera recherché. Cela vaudrait vraiment le coup que le sport soit pris en charge pour les patients atteints d’un cancer.

Aucun effet secondaire et des résultats démontrés contre les récidives dans de très nombreuses études. Ce pourrait être une forme de rééducation à l’effort comme on le fait après un infarctus ? Ce serait aussi une belle reconnaissance du combat de David Servan-Schreiber avec son livre anticancer, enfin mis en pratique par les institutions.

Source : Impact Médecine 27/01/2012

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 03 Février 2012 : 12h09
Mis à jour le Lundi 06 Février 2012 : 12h42
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
A lire aussi
Plus d'articles