Solvants et risques de troubles neurologiques

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 02 Janvier 2001 : 01h00
-A +A
L'exposition aux solvants est associée à une augmentation du risque de certaines maladies neurologiques (sclérose en plaque, maladie de Parkinson, neuropathies). Même lors d'un contact de très courte durée, il est important de se protéger systématiquement de ces vapeurs nocives.

Plusieurs études suggèrent déjà que l'exposition aux solvants organiques, dérivés utilisés couramment dans l'industrie, favorise le risque de développer certaines maladies neurologiques comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, certaines neuropathies, etc. Au Royaume-Uni, on estime à 9% le nombre de travailleurs exposés (soit 2 millions !).

Au cours d'une étude récente, 300 peintres des chantiers navals ont répondu à un questionnaire puis bénéficié d'un examen neurologique et de tests neuro-psychologiques. Leur durée d'exposition professionnelle allait de 16 à 45 ans. Comparé à un échantillon témoin, les peintres ont rapporté très fréquemment les symptômes suivants : troubles de la vision des couleurs, surtout dans les bleu–jaune, tremblements, sensations de vibration dans les jambes et altération des fonctions cognitives.

Protégez-vous face aux solvants : utilisez systématiquement des masques, même pour un contact de courte durée.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 02 Janvier 2001 : 01h00
Source : Dick F. et coll., Q. J. Med., 2000, 93 : 655-661.
A lire aussi
Grossesse et solvants = danger pour le foetus ! Publié le 21/09/2009 - 00h00

Infirmières, aides-soignantes, laborantines, femmes de ménage, esthéticiennes, coiffeuses, maquilleuses..., un changement de poste pourrait s'imposer si vous décidez de faire un bébé. En effet, toutes ces professions exposent à des solvants, lesquels sont particulièrement nocifs en début de...

Plus d'articles