Dystonies : des maladies neurologiques handicapantes

Publié par Evelyne Oudry le Lundi 17 Mars 2014 : 08h30
Mis à jour le Mardi 18 Mars 2014 : 08h44

Très diverses dans leurs manifestations, les dystonies, ces maladies neurologiques sont handicapantes.

Leur prise en charge est délicate, mais des solutions peuvent être proposées aujourd’hui aux patients souffrant de dystonie.

© Istock
PUB

Quelles sont les différentes formes de dystonie ?

La dystonie est à la fois un symptôme – des contractions involontaires et prolongées des muscles d’une ou de plusieurs parties du corps, engendrant des attitudes anormales – et le nom d’un groupe de maladies appelées dystonies.

Même si ces maladies neurologiques sont rares, il en existe vingt-trois formes, divisées en :

  • Dystonies focales, les plus répandues, localisées à un seul groupe musculaire, dont l’origine reste inconnue.
  • Dystonies secondaires à une pathologie comme un accident vasculaire cérébral ou un traumatisme cérébral .
  • Dystonies génétiques, souvent généralisées, apparaissant dans l’enfance ou l’adolescence.

    Les personnes porteuses d’un gène ayant subi des mutations ont une probabilité de 50 % de le transmettre à leurs enfants.

PUB

Dystonies : des symptômes variables

Les symptômes varient donc beaucoup.

Voici des exemples de dystonies focales :

  • Blépharospasme

    Les paupières se ferment de manière répétée et incontrôlable quelques secondes à plusieurs minutes.

  • Torticolis spasmodique, ou dystonie cervicale

    Les spasmes forcent le cou à se pencher d’un côté, vers l’avant ou l’arrière, et il reste bloqué.

  • Crampe du musicien, de l’écrivain ou du sportif

    Les muscles de la main, du poignet ou des joues se contractent au moment d’écrire ou de jouer.

  • Dystonie oromandibulaire

    Les muscles des mâchoires font des mouvements involontaires (dents serrées ou bouche ouverte).

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Evelyne Oudry le Lundi 17 Mars 2014 : 08h30
Mis à jour le Mardi 18 Mars 2014 : 08h44
Source : "Dystonies de la rééducation aux traitements", article du Magazine Bien-Etre & Santé n°308 de février 2014
PUB
PUB
A lire aussi
Le botox et son effet " bonne mine "Publié le 28/11/2005 - 00h00

Autorisé en France depuis 2003, le botox ou toxine botulique est connu pour prévenir le vieillissement facial. Si les médecins préfèrent parler d'effet « bonne mine » temporaire, il n'en reste pas moins que les injections atténuent les rides. Ce produit possède aussi de nombreuses autres...

TétanosPublié le 05/03/2003 - 00h00

Le tétanos est une maladie infectieuse aiguë, grave, due à une bactérie qui pénètre dans l'organisme par une plaie.

Epilepsie : à chaque crise son histoire…Publié le 10/11/2016 - 15h54

Toutes les personnes souffrant d’épilepsie ne se ressemblent pas, les crises d’épilepsie non plus. A ceux pour qui l’épilepsie n’évoque rien d’autre que des convulsions spectaculaires, le Dr Gilles Huberfeld, neurologue au CHU Pitié-Salpêtrière (Paris) raconte cette maladie, à...

Plus d'articles