Ski de fond

Publié par Dr Gérard Porte le Vendredi 22 Mars 2002 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 31 Janvier 2014 : 11h07
-A +A

1. Caractéristiques, particularités

Le ski de fond développe les qualités d'adresse, d'équilibre, de souplesse et de bonne coordination.

L'effort est régulier, prolongé et le rythme est modulable. Il est possible de choisir ses pistes, d'aller à sa propre allure et de s'arrêter à tout moment.

Il est praticable à tout âge et constitue même une excellente activité d'entretien au-delà de 60 - 70 ans. Il présente moins d'attrait pour les très jeunes car il n'y a pas cette sensation de vitesse acquise en ski alpin ou en snowboard.

Cette discipline est souvent pratiquée par d'autres sportifs (cyclistes par exemple) pour se préparer à "leur" sport.

2. Bienfaits et contre-indications

Le ski de fond est particulièrement bénéfique pour le cœur, la circulation sanguine, les poumons, les muscles, les articulations. La sollicitation est régulière, enchaînée et modulable.

Le ski de fond se pratique généralement aux alentours de 1 000 à 1 500 m d'altitude et n'expose pas au risque de raréfaction de l'oxygène. Par conséquent il ne présente pas les contre-indications à l'altitude que l'on rencontre pour le ski alpin.

Le skieur de fond glisse sur la neige. Il est en contact permanent avec le sol et il n'est donc pas soumis à des micro-traumatismes répétés.

Le ski de fond se pratique en des lieux généralement très agréables. L'attrait psychologique est important : contact avec la nature, découverte de paysages vierges, silence, quiétude, solitude, satisfaction de l'effort accompli pour atteindre un but retiré ou éloigné (forêt, chalet, sommet...).

Guide: 

Publié par Dr Gérard Porte le Vendredi 22 Mars 2002 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 31 Janvier 2014 : 11h07
A lire aussi
Snowboard Publié le 25/07/2002 - 00h00

Le snowboard « littéralement » planche de neige, doit paradoxalement son origine aux plages californiennes.

L'accident de ski : souvent cardiaque ! Publié le 22/01/2001 - 00h00

Selon le Système National d'Observation de la Sécurité en Montagne (SNOSM), au cours des trois dernières années, les causes non traumatiques de décès, surtout cardiaques, représentent 48 à 50% des accidents sur le domaine skiable français. Si préalablement à un séjour en montagne, une...

Ski sans risque : les 8 bonnes résolutions Publié le 01/02/2005 - 00h00

Chaque année, 8,5 millions de Français partent aux sports d'hiver. Malgré une certaine augmentation du nombre de blessés, cette pratique doit être encouragée en raison de ses bénéfices pour la santé. Pour éviter les accidents ou en limiter la portée, la prévention s'impose. Ainsi, pour...

Plus d'articles