Et si le virus de l'hépatite B se transmettait par la sueur ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 19 Mars 2007 : 01h00
Mis à jour le Lundi 26 Août 2013 : 10h17
-A +A
Le virus de l'hépatite B se transmet par les relations sexuelles et à travers des objets contaminés par du sang infecté. Mais un autre mode de transmission vient d'être suggéré : le virus de l'hépatite B pourrait aussi se transmettre via la sueur. Les adeptes de sport de contact sont invités à se faire dépister et vacciner.

280.000 Français sont atteints d'hépatite B chronique

Beaucoup l'ignorent et risquent de transmettre le virus à leur insu. Pour éviter de telles contaminations et bénéficier d'un traitement, les personnes les plus à risque de porter le virus doivent se faire dépister. Il faut savoir que la principale manifestation d'une hépatite B est un état de fatigue prolongé et inexpliqué.

Rappelons que le virus de l'hépatite B se transmet :

  • Par les relations sexuelles.

  • A travers des objets contaminés par du sang infecté (partage du matériel d'usage de drogue par voie intraveineuse ou nasale, matériel médical, de tatouage ou de piercing insuffisamment décontaminé, partage d'objets de toilette : brosse à dents, rasoir).

  • Aux nouveau-nés de mères atteintes d'hépatite B.

Une étude a suggéré un autre mode de transmission : la sueur

Lors des sports de contact, comme le rugby, la lutte ou le judo, le risque de transmission du virus par le sang, d'une plaie à une autre, est bien connu en raison des contacts rapprochés qu'ils impliquent. Pourtant, il a déjà été rapporté des transmissions en l'absence de plaie et de peau lésée, au sein d'une équipe de rugby par exemple. Ces cas ont été attribués à l'échange de matériel de toilette.

Les résultats d'une étude publiée en 2007 suggèrent une autre explication : la sueur aussi transporte le virus.

L'étude a porté sur 77 lutteurs en présélection olympique. Non seulement, le virus de l'hépatite B a été retrouvé chez 13% des sportifs sans explication probante, mais l'ADN du virus de l'hépatite B a également été retrouvé dans la sueur de 11% des sujets.

Les auteurs en ont conclu que les cas d'infections inexpliquées sont plus fréquents qu'on ne le croit. Mais aussi que le virus peut se transmettre via la sueur.

Que faire alors ?

En pratique, les sportifs amenés à entrer en contact étroit sont invités à faire un dépistage du virus.

Et enfin, ces mêmes sportifs devraient tous se faire vacciner contre l'hépatite B.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 19 Mars 2007 : 01h00
Mis à jour le Lundi 26 Août 2013 : 10h17
Source : Bereket-Yücel S. et coll., Br. J. Sports Med., 1er mars 2007, édition accélérée en ligne.
A lire aussi
Hépatite : dépister pour traiter ! Publié le 22/01/2007 - 00h00

Qu'il s'agisse de guérir ou de stopper la maladie, la prise en charge des hépatites B et C s'est considérablement améliorée. Reste donc le problème du dépistage, lequel est loin d'être suffisant, ce qui entraîne une rapide transmission des virus des hépatites et des retards de traitement.

Hépatite : informer et dépister pour guérir Publié le 14/01/2008 - 00h00

La 3e Journée nationale des hépatites se déroulera le samedi 19 janvier 2008 autour de trois enjeux majeurs : informer (un patient sur deux ignore sa maladie), rassurer (n'ayez pas peur du dépistage car on guérit très souvent) et traiter (en cas d'hépatite C, 80% des malades guérissent)....

Hépatite A, B ou C ? C'est grave docteur ? Publié le 17/07/2010 - 00h00

La plupart des hépatites ou inflammations du foie, sont dues à des virus, d'où leur non d'hépatites virales. Hépatites A, B ou C, sont-elles toutes de gravité équivalente et comment se transmettent-elle ?

Plus d'articles