Le régime méditerranéen pour prévenir la maladie d’Alzheimer ?

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 05 Juin 2012 : 15h00
Mis à jour le Lundi 11 Juin 2012 : 16h15

Les taux sanguins de la protéine bêta-amyloïde reflètent assez bien les dépôts de cette même protéine dans le cerveau : or ces derniers sont associés à la maladie d’Alzheimer. C’est pourquoi la découverte d’aliments capables de faire baisser le taux de cette protéine bêta-amyloïde dans le sang est aussi intéressante.

© Istock

Plus d’oméga-3, moins de protéine bêta amyloïde et moins de risques de maladie d'Alzheimer

Consommer des aliments riches en oméga-3 tels que le poisson, le poulet, les huiles d’assaisonnement et les fruits oléagineux, permet de diminuer les taux sanguins de la protéine bêta-amyloïde.

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l’Université de Columbia à New York ont demandé à 1219 personnes de plus de 65 ans, sans troubles de la mémoire, de remplir un questionnaire précis sur leurs habitudes alimentaires. Leur taux sanguin deprotéine bêta amyloïde a été également mesuré. Les chercheurs ont ensuite regardé s’il existait un lien entre ce taux et dix acides gras et vitamines. Cela a été le cas, mais uniquement pour les oméga-3.

Ainsi, dans cette étude, il apparaît clairement que plus la consommation d’oméga-3 est forte et plus le taux sanguin de protéine bêta amyloïde diminue.

Par exemple, la consommation d’un gramme d’oméga-3 par jour est associée à une réduction de 20 à 30 % du taux de protéine bêta-amyloïde dans le plasma, ce qui est loin d’être négligeable.

C’est d’autant plus une bonne nouvelle qu’il n’y a pas de difficultés particulières pour arriver à un gramme d’oméga-3 par jour, il suffit pour cela :

  • de consommer une portion de poisson,
  • d’assaisonner sa salade,
  • de consommer de la volaille, de la margarine ou des noix.

Les chercheurs ont également noté que les résultats obtenus étaient les mêmes chez les personnes ayant un gène de prédisposition à la maladie d’Alzheimer.

Pour autant, il est encore un peu tôt pour certifier que les oméga-3 sont véritablement capables de prévenir la maladie d’Alzheimer. En effet, il faudrait pour cela que la protéine bêta amyloïde, présente dans le cerveau, diminue également et surtout que l’on observe, dans les faits, une diminution des troubles de la mémoire chez les consommateurs réguliers d’oméga-3. Ce n’est donc que le début de l’enquête…

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 05 Juin 2012 : 15h00
Mis à jour le Lundi 11 Juin 2012 : 16h15
Source : Le Quotidien du Médecin, 5 juin 2012
A lire aussi
Oméga-3 : des bénéfices prouvés… et d'autres pasPublié le 15/07/2012 - 22h00

Les oméga-3, grand succès médiatique du début des années 2000, sont aujourd'hui un peu moins à la mode, remplacés par la vitamine D au premier rang des chouchous !Mais les oméga-3 restent très intéressants pour les chercheurs, et leurs bienfaits sont de mieux en mieux connus. Mais aussi,...

Le poisson au secours du coeurPublié le 24/04/2002 - 00h00

Les acides gras oméga 3 contenus dans les poissons gras comme la sardine, le maquereau ou le thon ont un effet cardio-protecteur. Ils diminuent le risque de mort subite par arrêt cardiaque chez les hommes bien portants et protègent ceux qui ont déjà subi les affres de l'infarctus.

Peut-on prévenir la maladie d'Alzheimer ?Publié le 16/06/2008 - 00h00

La prévention dans le domaine de la maladie d'Alzheimer et des démences progresse à grands pas. Aujourd'hui déjà, il existe de nombreux facteurs sur lesquels on peut agir pour freiner l'apparition de cette affection. Parallèlement, la recherche sur les traitements s'accélère, laissant...

Alzheimer : comment évolue la maladie ?Publié le 17/06/2012 - 22h00

Toute baisse de mémoire n’est pas attribuable à la maladie d’Alzheimer.En effet, le vieillissement normal s’accompagne aussi de troubles de la mémoire.Par ailleurs, l’apparition très progressive des symptômes de la maladie d’Alzheimer contribue aussi à la difficulté du...

Plus d'articles