Pression artérielle : où en êtes-vous avec votre consommation de sel ?

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Vendredi 22 Avril 2016 : 16h01
Mis à jour le Mercredi 18 Mai 2016 : 11h07

Alors que l’OMS campe sur ses positions, conseillant moins de 5g de sel quotidiens -un objectif souvent utopique- des études remettent en cause le bienfondé de réduire si drastiquement le sel de notre alimentation. Viser entre 8 et 10g de sel par jour serait plus raisonnable, à la fois pour la santé, la pression artérielle et la qualité de vie. Etes-vous un consommateur excessif de sel ? Le Test ExSel® vous le dira. 

8 à 10g de sel maximum par jour, même en cas de traitement contre l'hypertension artérielle

Manger trop de sel fait monter la tension : au-dessus de 12g de sel par jour, chaque gramme supplémentaire accroit légèrement la pression artérielle systolique (la pression dans les vaisseaux lorsque le cœur se contracte) de 1 mm de mercure (mmHg).

Mais alors que chez la personne souffrant d'hypertension artérielle, 5g de sel en moins par jour réduit de 4,18 mmHg sa pression artérielle systolique et de 1,98 mmHg sa pression artérielle diastolique (la pression dans les vaisseaux lorsque le cœur se relâche), en revanche, chez les personnes dont la pression est normale (normotendues) la perte est modeste (-1,27 mmHg de systolique et -0,54 mmHg de diastolique).

Chez l’hypertendu, qui reçoit des médicaments antihypertenseurs, la place de l’alimentation est à relativiser. En effet, la restriction sodée (-5g de sel) réduit de 4,2 mmHg la pression systolique en moyenne (1) alors que les médicaments antihypertenseurs comme les "antagonistes du récepteur de l'angiotensine II" (ARA II) visent plutôt les -13,3 mmHg et les "inhibiteurs de l’enzyme de conversion" (IEC) une baisse de 12,9 mmHg (2). Réduire le sel est donc un "plus" sous médicaments antihypertenseurs. I

Mais il existe une catégorie de personnes hypertendues chez qui l’impact de la restriction sodée est formidable avec 20 mmHg en moins sur la pression artérielle systolique ! Ce sont ceux déjà sous l’association de trois antihypertenseurs et qui, malgré ce traitement, ne parviennent pas à baisser leur pression artérielle pour atteindre les objectifs fixés par le médecin.

Pr Jean-Jacques Mourad, hypertensiologue, Hôpital Avicenne-Bobigny et membre du Comité française de lutte contre l'hypertension artérielle (CFLHTA) : « Le régime sans sel strict n’a jamais eu d’indication dans l’hypertension sauf en cas d’insuffisance cardiaque où, là, le régime sans sel strict est indispensable. Il est dangereux de croire que la réduction drastique de sel permet de se passer des thérapeutiques médicamenteuses de l’hypertension ».

Où se cache 1 gramme de sel ?

  • Charcuteries : une tranche de jambon blanc (50 g) /60g de rillettes/20g de saucisson sec.
  • Fromages : un morceau de fromage de 30 à 40 g. Les teneurs en sodium varient, de 300 mg/100 g pour l’Emmental à 1280 mg/100g pour les bleus !
  • Pain, viennoiseries, pâtisseries : 1/3 de baguette soit 80 g de pain/1 croissant/30 g de céréales pour petit déjeuner/1 part de tarte aux pommes.
  • Produits industriels/divers : 1 quiche individuelle/130g de légumes en conserve/100 ml de soupe de légumes en brique ou déshydratée/140 ml de jus de tomate/30g de chips ou de gâteaux apéritifs (une poignée) / 5 olives/ 2 c-a-s de ketchup (40g) ou 1 c-a-s de moutarde (20g).
  • Produits de la mer : 1 tranche fine de saumon fumé (40 g) /50 g de surimi/25g de crevettes grises.

A noter :

Une eau qui pétille n’est pas une eau salée (seuls 3g de sel dans 7l de Badoit) et la Vichy St-Yorre est composée de bicarbonate de sodium, qui n’a pas les effets défavorables du chlorure de sodium. Sel et sodium ne sont pas synonymes ! Le sel (NaCl) comprend 40% de sodium et 60% de chlorure ; 1g de sodium = 2,5g de sel, autrement dit 1g de sel contient 0,4g de sodium (Na)

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Vendredi 22 Avril 2016 : 16h01
Mis à jour le Mercredi 18 Mai 2016 : 11h07
Source : (1) NEJMed 2014 ; 371, 601-11 ; (2) DASH Hypertension 2003 ; 42 : 459-67 ; (3) J Am Coll Cardiol 2001 ; 57 : 590-600 ; (4) J hypertens 2015 ; 33 suppl 1 :e71 ; (5) http://www.comitehta.org/testez-vous/consommez-vous-du-sel-en-exces-test-exsel/; (6) Ann Cardiol Angeiol 2015 ; 64 : 127-7, (7) Ann Cardiol Angeiol 2016
D’après un entretien et l’intervention du Pr Xavier Girerd, cardiologue, Service d’Hypertension Artérielle et de prévention des maladies cardiovasculaires (Hôpital de la Pitié Salpêtrière, Paris) à l’occasion du congrès Forum Codia (Paris, 16,17 février 2016) et du Pr Jean-Jacques Mourad, hypertensiologue (Hôpital Avicenne-Bobigny).
A lire aussi
Sel et pression artérielle : quoi de neuf ?Publié le 22/04/2016 - 13h51

Une étude remet en cause le bien-fondé d’une consommation en sel inférieure à 5 grammes quotidiens, comme le préconise pourtant l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Est-ce souhaitable ? Est-ce que le fait de bannir le sel est plus utile que les médicaments antihypertenseurs sur la...

Hypertension : quels sont les signes ?Publié le 11/05/2012 - 09h57

L’hypertension artérielle, ou pression sanguine anormalement élevée en permanence, ne se manifeste le plus souvent par aucun symptôme.C’est ainsi que nombre de personnes ignorent qu’ils présentent ce facteur de risque cardiovasculaire… On peut cependant repérer certains signes...

Plus d'articles