Première greffe mondiale de larynx artificiel sur un patient atteint d'un cancer du larynx

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 08 Octobre 2013 : 18h28
Mis à jour le Mardi 08 Octobre 2013 : 18h37

Un larynx artificiel produit par la société strasbourgeoise ProTip spécialisée dans les implants innovants, a été implanté avec succès chez un patient souffrant d’un cancer.

© getty

Franc succès pour cette première implantation de larynx artificiel

L’opération s’est déroulée dans le service ORL de l’hôpital universitaire de Strasbourg-Hautepierre (Bas-Rhin), chez un patient de 65 ans atteint d’un cancer du larynx.

L’objectif, remplacer un organe malade par un implant en titane solide et poreux, longuement mis au point par des spécialistes en ingénierie biomédicale.

La technique utilisée par l’équipe du Pr Debry comprend deux parties. La première a consisté à poser une bague sur la trachée du patient en juin 2012. Lors de la seconde intervention quelques mois plus tard, un implant composé de valves et officiant de larynx a été fixé sur cette bague.

L’opération est annoncée aujourd’hui comme un franc succès. Le patient respire normalement, par la bouche et non plus par la gorge. Même si la parole ne lui a pas été restituée, il devrait pouvoir retrouver une vie quasi normale.

Cette première implantation mondiale est le résultat de vingt ans de recherche, débutées par ce même professeur lors de sa thèse de doctorat. De nouveaux essais cliniques devraient débuter dans d’autres pays (Belgique, Italie, Turquie).

PUB

Cancer et ablation du larynx

Plus de 1.800 patients subissent chaque année une ablation totale du larynx en France, le plus souvent motivée par la survenue d’un cancer.

Rappelons que le cancer du larynx fait partie des cancers des voies aériennes supérieures et que le symptôme le plus évocateur est un changement de la voix qui s’intensifie et qui persiste : voix rauque, enrouement…

Même s’il peut exister d’autres symptômes (douleur de l’oreille, difficultés à respirer, à déglutir, etc.), une voix enrouée qui ne cède pas doit amener à consulter dans les deux semaines.

Le traitement classique repose sur la chirurgie avec une laryngectomie, ablation du larynx, totale ou partielle, tout dépend du stade de la tumeur au moment de l’intervention.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 08 Octobre 2013 : 18h28
Mis à jour le Mardi 08 Octobre 2013 : 18h37
Source : Le Parisien, 8 octobre 2013. Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (FNCLCC), www.fnclcc.fr.
PUB
PUB
A lire aussi
Cancer du larynx : Et si c'était un cancer des cordes vocales ? Publié le 30/11/2009 - 00h00

Cancer des voies aériennes supérieures, du tractus vocal plus précisément, il concerne plus particulièrement les hommes de plus de 50 ans. Comme tous les cancers des voies aérodigestives supérieures, le cancer du larynx est favorisé par le tabagisme et la consommation d'alcool. Toutefois,...

Cancer du poumon : quels sont les signes d'alerte ?Publié le 03/03/2014 - 07h30

Le cancer du poumon se situe au 2e et 3e rang des cancers les plus fréquents. En revanche, il est placé au premier rang en termes de mortalité.Les deux problématiques actuelles sont liées à la très forte progression de ce cancer chez les femmes et à un diagnostic souvent trop tardif.Alors,...

Les électrodes, efficaces dans la maladie de ParkinsonPublié le 27/03/2017 - 08h55

Stimuler à l’aide d’un courant électrique une zone précise du cerveau des personnes atteintes de la maladie de Parkinson peut faire des miracles. Cette « neurostimulation cérébrale profonde » est désormais un traitement de première ligne parfaitement au point. Il faut y penser très...

Plus d'articles