Pour un piercing à risque limité

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 31 Juillet 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 07 Avril 2016 : 12h41
Renoncer à un piercing est la décision la plus sage. À défaut, voici quelques consignes pour prévenir les risques inhérents à la réalisation d'un piercing.

Avant tout piercing, portez une attention minutieuse à ces 7 points clés :

Il faut savoir que depuis 2008, le perçage est règlementé. Les professionnels doivent donc se soumettre à de nombreuses règles visant à protéger leurs clients : respecter les règles d’hygiène, informer des risques encourus, déclarer son activité, suivre une formation aux règles d’hygiène et de salubrité, etc. Cela dit, le "client" doit rester très vigilant.

1) L'hygiène doit être parfaite. En dehors des dangers inhérents à la localisation du piercing, les conditions d'hygiène dans lesquelles il est réalisé doivent être particulièrement rigoureuses. Il existe des règles sanitaires standards à respecter, concernant le matériel et les locaux d'intervention : matériel à usage unique, stérilisation du local et du matériel (pinces, instruments, mais aussi bijoux, en acier chirurgical ou en titanium, etc.), désinfection, port de gants, élimination des déchets, etc.

2) Prenez le temps de poser des questions sur l'hygiène, le déroulement du geste, les soins, le suivi de l'intervention, l'entretien et les risques éventuels. Un piercing ne se fait pas sur un coup de tête, il faut prendre le temps d'y réfléchir et de se renseigner au préalable.

3) Visitez les locaux. La pièce où se déroulent les body-piercings doit être réservée à cet usage.

4) Vérifiez que les règles d'hygiène de base sont rigoureusement respectées : local propre, matériel à usage unique sinon stérile, port de gants stériles, lavage des mains avant et après chaque intervention, désinfection de la peau avant chaque soin, etc.

5) Évitez absolument les perceurs ambulants.

6) Vérifiez la propreté du perceur (ongles courts, cheveux courts ou attachés, absence de bague ou d'autres bijoux…).

7) Le bijou doit être en acier chirurgical ou en or afin d'éviter toutes allergies ou infections et bien entendu être parfaitement stérile.

Après tout piercing : restez extrêmement vigilant !

1) Soyez vigilant durant toute la période de cicatrisation et au moindre doute, consultez !

2) Excepté la désinfection, les soins dépendent de la zone percée. L'entretien se fait selon les instructions données par le perceur. Les soins qui suivent le perçage sont un facteur important de cicatrisation.

3) Après un piercing lingual ou génital, il est recommandé de s'abstenir pendant 2 à 3 semaines de contact oro-oral, oro-génital et sexuel, et par la suite, d'employer systématiquement un préservatif jusqu'à cicatrisation complète.

4) Selon la zone percée, évitez les vêtements trop serrés et sales, les frottements en portant notamment soutien-gorge et slip, et les bains de mer ou en piscine jusqu'à cicatrisation complète.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 31 Juillet 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 07 Avril 2016 : 12h41
Source : " Guide de bonnes pratiques du piercing ", Editions AP-HP.
A lire aussi
Piercing : informer pour limiter les risquesPublié le 24/04/2006 - 00h00

Le piercing nécessite de transpercer la peau ou les muqueuses et constitue ainsi une porte d'entrée potentielle pour des agents infectieux. Les risques sont réels au moment de la réalisation du geste, mais également durant la période de cicatrisation qui s'ensuit. Mieux vaut s'informer pour...

Un guide des bonnes pratiques du piercing : l'hygiène en plus !Publié le 23/07/2001 - 00h00

Avec le piercing, tout est possible : nombril, nez, oreille, langue, organes génitaux ... Cependant, face à des risques d'infection très inquiétants, les médecins ont décidé de se rencontrer afin de trouver un langage commun permettant de réunir les intérêts de deux mondes différents...

Piercing et tatouage : l'urgence d'une réglementationPublié le 14/01/2008 - 00h00

La pratique des piercings et des tatouages continue à progresser et s'accompagne d'une multiplication des accidents et incidents. L'Académie de médecine souligne l'urgence de mettre en place une réglementation ou un encadrement rigoureux. Ses recommandations sont précises et sévères....

Choisir le bon tatoueur / pierceurPublié le 17/11/2008 - 00h00

Les tatouages et les piercings connaissent actuellement un franc succès de la part de tout public, de tous âges et de toutes classes sociales. le problème est que se faire tatouer ou piercer peut comporter des risques, particulièrement des risques infectieux. pour les minimiser, il est...

Plus d'articles