Partager le même lit : pas si évident que ça !

Mise à jour le 14/01/2016 - 15h52
-A +A

Le sommeil constitue un de nos besoins vitaux, tout autant que le boire et le manger. Et dormir à deux ne permet pas toujours une réponse facile à ce besoin.

Partager le même lit : est-ce compatible avec le sommeil ?

Nous aimons dormir à deux dans un même lit.
Et peut-être que nous aimerions tous nous endormir dans les bras de l'autre, d'une manière idyllique.

La réalité est souvent toute différente.
« Tu prends toutes les couvertures » ou « tu ronfles », sont des récriminations presque amusantes tant elles sont fréquentes et classiques.

Pourtant, le sommeil est bien un des sujets de dispute du couple et parfois même, des difficultés sur ce plan peuvent conduire à des ruptures.

Pas de vie de couple harmonieuse sans un bon sommeil

Partons d'abord du principe que le besoin de sommeil est vital.

  • Si vous ne dormez pas ou pas bien, vous vous sentirez mal.
  • Vous serez fatigué(e), voire dans un état plus ou moins dépressif(ve) car le manque de sommeil entraîne une situation qui ressemble étrangement à une « mini dépression ».
  • Manque d'énergie, d'entrain, difficulté à se concentrer, fatigue, agressivité… seront votre lot.

Quand cette difficulté de sommeil est passagère, vous récupérez rapidement, mais si cela dure des années, ça peut mal tourner.

Si vous vous endormez très tard et que vous lisez en attendant, la lumière, même faible, dont vous avez besoin peut empêcher l'autre de dormir suffisamment, lui qui a tant besoin de sommeil.

Si vous ronflez, vous pouvez réveiller l'autre plusieurs fois par nuit, le privant ainsi du sommeil réparateur nécessaire.

Un livre, à la fois très amusant et très tragique (Les tribulations d'une migraineuse de Delphine Rey aux éditions Anne Carrière), illustre parfaitement cette situation : Delphine est mariée et ce couple s'aime. Mais, toutes les nuits, son mari fait des cauchemars, se réveille en sursaut en poussant des hurlements ! Il la réveille, et si lui se rendort (ou ne se réveille pas !), elle, en revanche, met des heures à retrouver son sommeil. Or, elle est migraineuse et l'insomnie déclenche chez elle des crises terribles. Le problème, c'est qu'il ne veut pas faire chambre à part...… À partir de là, un drame se noue, sans solution.

Initialement publié le 26/02/2007 - 01h00 et mis à jour le 14/01/2016 - 15h52
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Comment combattre une insomnie ? Publié le 15/01/2016 - 17h57

Pour s'endormir, il ne suffit pas d'éteindre la lumière ! Le sommeil peut être perturbé pour de nombreuses raisons, une des plus courantes étant le stress et les contrariétés, accumulés pendant la journée, qui s'exacerbent la nuit. Evidemment, si l'...

Faut-il faire la sieste ? Publié le 14/01/2016 - 18h05

La croyance selon laquelle il faut éviter la sieste si l'on veut bien dormir la nuit, ne semble pas se vérifier scientifiquement. Au contraire, un petit somme l'après-midi augmente la durée quotidienne de sommeil, et en plus, améliore les performance...

Seniors : la santé vient en dormant Mis à jour le 09/04/2010 - 02h00

A l'occasion de la 10e journée du sommeil, l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) a livré les résultats de son enquête "Quand le sommeil prend de l'âge".

Apnées du sommeil : bien supporter l'appareillage Mis à jour le 31/05/2016 - 13h27

Les apnées du sommeil touchent environ 5% de la population. Si beaucoup ignorent qu’ils en souffrent, ceux pour qui le diagnostic de ces troubles du sommeil a été posé peuvent bénéficier d’un dispositif médical de pression positive continue (PPC) con...

Plus d'articles