Paraître jeune et vivre vieux

Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">25/01/2010 - 01h00</span>
-A +A

Paraître plus jeune que son âge prédit une vie plus longue, annonce une équipe de chercheurs internationaux. A condition que cela soit naturel et pas le fruit de nombreux artifices bien entendu!

Evaluer l'âge sur base de photos


Dans le cadre d'une étude sur l'espérance de vie, l'équipe de Kaare Christensen, de l'Université de Danemark du sud, a conclu que les personnes dont le visage semble plus jeune vivent généralement plus longtemps que les personnes paraissant plus vieilles que leur âge. Par "plus vieilles que leur âge" comprenez que ces personnes avaient les traits fatigués et l'air raplapla. Ce ne sont pas moins de 1826 jumeaux danois qui ont participé à cette recherche. Son principe? Des photos des volontaires âgés de plus de 70 ans ont été présentées à des infirmières et des étudiants chargés d'évaluer leur âge. Afin que leurs réponses ne soient aucunement influencées, les infirmières et étudiants n'avaient aucune idée de la tranche d'âge des volontaires et ont évalué l'âge de chacun des jumeaux à des jours différents. Ensuite, la durée de vie des jumeaux a été suivie sur une période de sept ans. Les chercheurs ont ainsi constaté que les volontaires identifiés comme étant plus jeune vivaient plus longtemps. Plus précisément, l'étude a montré que lorsque l'âge donné à des jumeaux différait, celui identifié comme étant le plus âgé décédait avant l'autre.

En cause? La structure de l'ADN


Parce qu'il n'est pas possible que le simple fait de paraître plus jeune puisse influencer l'espérance de vie, les chercheurs ont cherché une explication scientifique à leurs constatations. Explication qu'ils ont trouvé du côté de l'ADN qui compose les chromosomes. A l'extrémité des chromosomes se trouve un morceau d'ADN appelé télomère dont la taille peut varier d'un individu à l'autre. Selon les auteurs de cette étude, c'est précisément la taille de ces télomères qui influencerait la durée de vie.

Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">25/01/2010 - 01h00</span> Quotidien du médecin 14 décembre 2009.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le stress fait vieillir prématurément Mis à jour le 08/12/2004 - 01h00

On pourrait résumer cette découverte ainsi : plus on stresse, plus on vieillit rapidement. Les mères d'un enfant atteint d'une maladie chronique, facteur connu pour générer un stress important, auraient un vieillissement cellulaire accru, corresponda...

Connaissez-vous les différences hommes-femmes ? Mis à jour le 27/07/2011 - 11h16

Hommes et femmes, seul un petit chromosome nous différencie. Pourtant, nous observons d'importantes différences dans nos manières de fonctionner psychologiquement. Les connaissez-vous vraiment ?

Fratrie : la place détermine-t-elle la personnalité ? Mis à jour le 03/11/2011 - 15h01

Et si notre personnalité dépendait de notre rang de naissance ? L'idée ne date pas d'aujourd'hui, mais elle interpelle. Dans les querelles fraternelles, chacun jouerait son rôle et se façonnerait ainsi des traits de caractère bien particuliers. Chacu...

Plus d'articles