Ce billet fait partie du blog "Le blog de la Rédaction".

Offrez un appareil d’automesure de la tension à vos parents

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 18 Mars 2013 : 10h51
Mis à jour le Lundi 18 Mars 2013 : 14h48
-A +A

Il est courant de ne pas savoir quoi offrir à ses parents. Alors voici une idée très précieuse : un appareil d’automesure de la tension artérielle.

L’hypertension artérielle peut en effet être masquée chez le médecin alors que dans 40 % des cas elle existe au domicile chez les personnes de plus de 70 ans.

L’évolution vers une hypertension permanente est alors très élevée avec un risque de complication très important.

Un beau cadeau pour protéger la santé de vos proches.

L’hypertension artérielle masquée

L’hypertension artérielle a le double inconvénient d’être une maladie silencieuse si on ne la diagnostique pas et d’évoluer sans crier gare vers des complications importantes au premier rang desquelles se trouve l’accident vasculaire cérébral. Cela commence à être bien connu et la prise de la tension artérielle est quasi systématique lors des consultations médicales.

Mais si on double la mesure au cabinet du praticien par une automesure au domicile, quatre cas de figures deviennent alors possibles :

  • l’hypertension artérielle est trouvée par le médecin et est retrouvée par automesure chez le patient : c’est l’hypertension artérielle permanente ;
  • l’hypertension artérielle est trouvée par le médecin et n’est pas retrouvée par automesure chez le patient : c’est le fameux effet blouse blanche ;
  • l’hypertension artérielle n’est pas trouvée par le médecin et est retrouvée par automesure chez le patient : c’est l’hypertension artérielle masquée ;
  • l’hypertension artérielle n’est retrouvée ni chez le médecin, ni par automesure : c’est la tension artérielle normale.

Une étude de l’Inserm Bordeaux vient de montrer que l’hypertension artérielle masquée était très fréquente et qu’elle concernait 40 % des gens après 70 ans. Mais le plus important dans cette étude est le constat que, par rapport à ceux qui ont une tension artérielle normale, le risque d’évolution vers une hypertension artérielle permanente est multiplié par 7 dans l’année.

D’où la question : faut-il rechercher et traiter les hypertensions artérielles masquées ?

La réponse est clairement oui, car le risque d’évolution de cette hypertension artérielle non traitée vers une hypertension artérielle permanente est alors multiplié par 17 dans l’année.

Comment choisir son appareil d’automesure ?

Reste la question du choix de l’appareil d’automesure de la tension artérielle. Tout d’abord se pose la question de choisir un appareil se fixant au niveau du bras (dit huméral) ou au niveau du poignet (dit radial). Les deux se valent en sachant qu’il est souvent plus simple d’utiliser un appareil de poignet quand on prend sa tension tout seul. L’appareil est de plus petit et est plus facile à emmener dans sa valise. La prise de tension au bras est plus souvent recommandée par les médecins.

Voici la liste des appareils validés par les autorités :

Vous pouvez aussi demander conseil à votre pharmacien et essayer ou faire essayer les appareils par votre parent, afin de trouver l’appareil qui lui convient le mieux. Les prix sont très variables et souvent liés à des fonctions rarement utiles comme l’enregistrement de l’historique ou le suivi de plusieurs personnes, etc.

Prenez donc les appareils les plus simples.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 18 Mars 2013 : 10h51
Mis à jour le Lundi 18 Mars 2013 : 14h48
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
A lire aussi
L’hypertension masquée justifie l’automesure de la tension Publié le 07/03/2013 - 11h47

L’hypertension masquée se définit par une tension normale au cabinet du médecin mais élevée à domicile. Aussi dangereuse voire plus que l’hypertension classique, cette hypertension masquée justifierait un plus large recours à l’automesure tensionnelle à domicile.

Plus d'articles