Objectif Parkinson : sortir de l’immobilisme

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 11 Avril 2014 : 09h13
Mis à jour le Vendredi 11 Avril 2014 : 09h35

À l’occasion de la Journée mondiale de Parkinson du 11 avril 2014, France Parkinson et les associations du collectif Parkinson diffusent un recueil de propositions pour « améliorer la prise en charge des malades et atteindre l’égalité des soins pour tous et sur tous les territoires ».

En parallèle, une campagne originale a été lancée : « ensemble, libérons le mouvement ».

La maladie de Parkinson nécessite une prise en charge globale particulière.

La maladie de Parkinson fait partie des maladies neurodégénératives, comme Alzheimer. Elle est liée à un déficit dans le cerveau en une hormone, la dopamine, impliquée dans le contrôle du mouvement. Cette affection qui touche 150.000 personnes en France nécessite une prise en charge très particulière, entièrement personnalisée et nécessitant le recours à de nombreux spécialistes.

En effet, le traitement médical de la maladie de Parkinson est important pour atténuer efficacement les symptômes moteurs, mais il ne se suffit pas. Une prise en charge plus globale est indispensable pour retarder l’aggravation des troubles et améliorer la qualité de vie des patients : travail sur la motricité avec l’orthophonie (motricité fine et vocale), kinésithérapie, maintien d’une activité physique.

C’est en tenant compte de ces impératifs qu’en 2012, 24 Centres Experts régionaux ont été désignés pour une meilleure structuration des soins à l’échelle nationale. Malgré tout, France Parkinson dénonce un « manque de moyens et de professionnels qualifiés, des disparités territoriales d’accès aux soins et une coordination défaillante entre les professionnels de santé ». Autant d’écueils qui entravent toujours la prise en charge thérapeutique des patients.

C’est pour dénoncer cette situation « alarmante » et inciter les pouvoirs publics à prendre en compte les spécificités propres à la maladie de Parkinson dans le prochain Plan sur les maladies neurodégénératives, que France Parkinson se mobilise. « La maladie de Parkinson isole chaque jour ses malades : libérons les soins, libérons les malades et libérons la recherche ».

Pour en savoir plus : www.franceparkinson.fr.

Mots-clés : Maladie, Parkinson
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 11 Avril 2014 : 09h13
Mis à jour le Vendredi 11 Avril 2014 : 09h35
Source : France Parkinson, dossier de presse, avril 2014.
PUB
PUB
A lire aussi
Je suis parkinsonien(ne), et alors ?Publié le 25/02/2011 - 11h03

Deuxième cause de handicap d'origine neurologique chez le sujet âgé, la maladie de Parkinson touche près de 150 000 personnes en France. Une maladie différente d’une personne à l’autre... et qui touche aussi les jeunes.

Parkinson : l'épreuve au quotidienPublié le 10/04/2006 - 00h00

La raideur, la lenteur des mouvements et les tremblements, rendent toutes les tâches de la vie quotidienne extrêmement périlleuses : mettre son manteau, manger, se brosser les dents, marcher… À cela s'ajoutent parfois des troubles de la mémoire, une anxiété soudaine ou encore des crises de...

Maladies neurodégénératives : le plan 2014-2019Publié le 18/11/2014 - 14h44

Améliorer la qualité de vie et répondre aux attentes des personnes touchées par une maladie neurodégénérative (maladie d’Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques), tels sont les objectifs de ce plan national. Celui-ci s’articule autour de 4 grands axes. 

Plus d'articles