MICI : tous en violet !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 16 Mai 2017 : 10h09
Mis à jour le Mardi 16 Mai 2017 : 10h12

Le violet est la couleur choisie pour symboliser le combat contre la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) qui touchent quelque 150.000 personnes en France.

© Fotolia

Les MICI, des maladies fréquentes et handicapantes

Chaque jour, 20 nouveaux cas de MICI sont diagnostiqués dans notre pays, essentiellement chez des personnes âgées de 15 à 25 ans. Ces maladies sont donc fréquentes, elles touchent principalement des sujets jeunes et entrainent des handicaps importants, y compris sociaux. En effet, les symptômes se traduisent au quotidien par des douleurs au ventre, souvent terribles, l’envie d’aller aux toilettes dix fois par jour avec impossibilité de se retenir, une fatigue extrême, un manque d’appétit, une perte de poids.

On ne sait pas actuellement guérir la maladie de Crohn ni la rectocolite hémorragique. Les médicaments ne permettent que de réduire la fréquence et la durée des poussées. Et lorsqu’ils ne sont plus suffisants pour apporter un réel soulagement, l’ablation d’un segment d’intestin, du rectum et/ou du côlon s’avère souvent nécessaire.

Une Journée mondiale contre les MICI

Chaque année, la Journée mondiale des MICI qui se déroule le 19 mai 2017, vise à soutenir les malades et à favoriser la recherche qui apporte un peu d’espoir aux malades et à leurs proches. Partout en France, l’Association François Aupetit (Afa) habillera les monuments en violet et proposera diverses manifestations, notamment un défi aux côtés de son parrain Clément Leroy : « Rester en équilibre sur son vélo pour ne pas rester immobile face à la maladie », une manière de sensibiliser le grand public aux défis quotidiens des malades qui doivent vivre comme de véritables sportifs de haut niveau, pour garder leur condition physique face à la maladie (alimentation saine et contrôlée, hygiène de vie drastique, force mentale).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 16 Mai 2017 : 10h09
Mis à jour le Mardi 16 Mai 2017 : 10h12
Source : World IBD Day, https://www.afa.asso.fr.
A lire aussi
MICI : parcours du combattant pour les malades Publié le 19/05/2015 - 08h49

Selon une récente enquête française, les personnes atteintes d’une MICI ne souffrent pas seulement de troubles digestifs, lesquels rendent ces maladies taboues, mais aussi d’effets collatéraux importants tels qu’une fatigue sévère, des troubles anxieux, voire une dépression. C’est...

Recto et MICI, des maladies peu glamoursPublié le 21/05/2013 - 16h47

De par ses symptômes (diarrhées, fatigue…), la rectocolite hémorragique est une maladie invalidante peu glamour dont souffrent quelque 60.000 adolescents et jeunes adultes en France. L’Association française Aupetit a choisi d’interpeller, le public et les autorités à travers une campagne...

MICI : parlons-en !Publié le 12/11/2010 - 10h00

Les Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales ou MICI, dont la plus fréquente est la maladie de Crohn, impactent profondément la qualité de vie des patients. Quand suspecter une MICI, quels en sont les conséquences et les traitements ? Côté Santé lève les tabous…

Plus d'articles