A la ménopause, le vieillissement de la peau s'accélère

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 30 Octobre 2006 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 14 Octobre 2011 : 10h33
-A +A

Au moment de la ménopause, les effets du manque d'hormones estrogènes se superposent aux facteurs de risque classiques du vieillissement de la peau : pollution, rayonnements solaires, âge, tabac...… Quelles en sont les conséquences et quels sont les effets du traitement hormonal substitutif de la ménopause ?

Vieillissement de la peau et ménopause

Le vieillissement de la peau n'attend pas la ménopause. Bien avant, il débute progressivement avec l'avancée en âge, mais aussi avec l'exposition aux rayonnements solaires, à la pollution, au tabagisme, etc.

Au moment de la ménopause, à ces facteurs de risque du vieillissement de la peau, se superpose l'arrêt de la production des hormones estrogènes.

Ne nous voilons pas la face, les faits sont là, autant les énoncer clairement.

A la ménopause, la peau se relâche, perd de sa souplesse et se déshydrate. Des taches brunes apparaissent et les rides se creusent. Mais le manque d'estrogènes s'accompagne également d'une hyperandrogénie, c'est-à-dire d'un excès d'hormones mâles, les androgènes. Ce phénomène tend à accentuer la pilosité, notamment du visage, à réduire la pousse et le diamètre des cheveux, à augmenter leur chute et à modifier la silhouette avec une répartition androïde (le tissu adipeux se concentre sur les hanches et le ventre). Cette modification hormonale favorise également une hyperséborrhée (production accrue de sébum au niveau de la peau et des cheveux, donnant un aspect de peau grasse et de cheveux gras) et parfois une acné.

Le traitement hormonal peut-il ralentir le vieillissement de la peau ?

Oui effectivement, car les estrogènes agissent à la fois au niveau des cellules du derme et de l'épiderme, qu'elles soient produites naturellement par l'organisme ou apportées par un traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS).

Le THS entraîne donc un effet hydratant et assouplissant de la peau. De plus, il annule l'hyperandrogénie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 30 Octobre 2006 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 14 Octobre 2011 : 10h33
Source : Conférence de Presse des laboratoires Besins, " Etre bien dans sa peau à la ménopause ", octobre 2006.
A lire aussi
Ménopause : les secrets du traitement hormonal Publié le 21/05/2007 - 00h00

La ménopause est un grand tournant dans la vie des femmes. Elle annonce la fin de la fertilité, s'accompagne d'un risque accru d'ostéoporose et de symptômes plus ou moins gênants comme les bouffées de chaleur. S'informer est le meilleur moyen d'apprivoiser les changements, notamment avec le...

Ménopause : distinguez le vrai du faux Publié le 02/11/2012 - 13h51

La ménopause est bien connue pour ses inconvénients, et surtout pour ses bouffées de chaleur. Il existe de nombreuses idées reçues qui circulent au sujet de la ménopause. Savez-vous différencier le vrai du faux ?

Que penser du THS ? Quels avantages ? Quels risques ? Publié le 15/10/2012 - 07h04

Le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) est proposé depuis longtemps aux femmes, avec ses avantages et ses inconvénients (associés à des risques).Quels sont-ils et que faire ?

Les autres bénéfices du THS Publié le 20/11/2006 - 00h00

Après avoir semé la panique autour du traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) notamment en l'accusant à tort d'augmenter le risque de cancer du sein, il serait temps de reparler sereinement des avantages de ce traitement. En effet, on parle peu de l'influence positive du THS contre...

Plus d'articles