La marche à " 4 pattes ", un facteur clé de la lecture

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 11/06/2003 - 02h00
-A +A

Il semblerait que l'apprentissage des sens, représente un facteur de réussite en lecture. Ainsi, pour un bébé, sauter l'étape du « 4 pattes » et passer directement à la position debout pourrait être source de problèmes ultérieurs de lecture.

Régine Zekri-Hurstel, neurologue spécialiste de la question, qui se consacre depuis 1987 au traitement des difficultés de lecture et à la dyslexie, a souligné lors d'un colloque sur l'importance des manuels scolaires, le rôle primordial du développement sensoriel chez l'enfant. Pour elle, sauter l'étape du « 4 pattes » n'est pas un signe de précocité, comme le pensent nombre de parents, mais pourrait au contraire participer à des retards d'apprentissage de la lecture.

Une modification de l'adaptation visuelle est suggérée. En effet, un bébé allongé, rampant ou debout, regarde parallèlement à son corps, sans effort visuel particulier. En revanche, la position à « 4 pattes » nécessite un regard allant de haut en bas, lequel développe les mouvements de flexion-extension de la tête. Sans cette étape, la colonne cervicale sera moins souple et l'adaptation visuelle en sera donc modifiée. L'enfant aura ultérieurement du mal à adopter la position habituelle de lecture d'un livre et ainsi moins de facilité à apprendre et à aimer lire.

La lecture sur ordinateur engendrerait le même type de problème, car la position tête bien droite est plus facile. Mais en plus, le mot étant bien vu en face, prendrait plus d'importance que la structure de la phrase à balayer dans son intégrité. Selon Régine Zekri-Hurstel, la compréhension en pâtirait. De même, l'utilisation de la souris étant bien moins élaborée que le mouvement de pince pouce-index pour tourner la page d'un livre, n'aiderait pas à apprendre l'écriture.

Le développement des sens est donc indispensable pour les apprentissages ultérieurs. La neurologue met notamment l'accent sur l'odorat : « l'odeur est le principal facteur de souvenirs et de mémorisation dans 95% des cas, le goût et le toucher comptant pour 50%, l'audition 4% et la vue 3% seulement ». D'où toute l'importance de proposer des livres dès le plus jeune âge, afin que l'enfant puisse les toucher, les sentir et se les approprier, des facteurs essentiels de l'envie d'apprendre à lire et à écrire.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 11/06/2003 - 02h00 Intervention de Régine Zekri-Hurstel, neurologue spécialiste des difficultés de lecture et de la dyslexie, lors du colloque sur l'importance des manuels scolaires, Paris, mai 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
isadora

Bonjour, il me semble avoir lu il y a quelques temps que certains enfants autistes n'avaient jamais marché à 4 pattes. y aurait-il pendant cette phase certaines connections dans le cerveau qui se faisant permettraient dans un temps plus avancé de sa vie à etre à une personne d'etre mieux ajustée socialement?

AnneD

Je vous remercie pour cet eclairage.
Mais quelles sont les solutions pour aider un enfant de 8 ans a rattraper son retard en lecture, quand cet enfant a effectivement saute l'etape du quatre-pattes?
Y a t-il des methodes adaptees a ce type de situation?
Une reeducation quelconque (des yeux par exemple?)
Je vous remercie.

PUB
A lire aussi
Le procès des youpalas Mis à jour le 15/07/2002 - 02h00

Une équipe de chercheurs irlandais s'est attaquée aux chers youpalas, ou trotteurs, de nos tout-petits. Ils nous expliquent que ces engins retardent d'environ trois semaines l'acquisition des étapes de la locomotion.

Fratrie : la jalousie est-elle inévitable ? Mis à jour le 02/04/2007 - 02h00

Amour et rivalité, jalousie et complicité : les liens qui tissent la fratrie sont souvent difficiles à démêler. Zoom psycho sur cette relation complexe que le psychothérapeute Marcel Rufo définit comme une « maladie d'amour ».

A l'école, la vue c'est l'avenir Mis à jour le 08/09/2004 - 02h00

Ecrire sur un cahier, lire un livre, sur le tableau, sur un écran d'ordinateur… la scolarité exige de grandes capacités visuelles, lesquelles font appel à des mécanismes extrêmement délicats et complexes. D'où l'importance essentielle de dépister tou...

Plus d'articles