La maladie d’Alzheimer, une maladie professionnelle ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 17 Décembre 2010 : 11h50
Mis à jour le Vendredi 22 Avril 2016 : 12h46
-A +A

Et si la maladie d’Alzheimer était une maladie professionnelle ? C’est ce que suggère cette étude, en montrant que les ouvriers viticoles, fortement exposés aux pesticides, présentent un risque accru de développer une démence, dont la maladie d’Alzheimer… 

Pesticides et santé

Les pesticides sont des substances chimiques très dangereuses. Qu’il s’agisse d’insecticides, d’herbicides ou encore de fongicides (contre les champignons), les pesticides sont répandus dans les cultures pour lutter contre les organismes nuisibles. Le problème est que l’homme est lui aussi largement exposé à ces produits phytosanitaires, lesquels se retrouvent dans l’air, l’eau et les aliments. Or ces produits sont des cancérigènes avérés ou probables, et des perturbateurs endocriniens pour certains. Globalement, les pesticides sont déjà accusés de favoriser de nombreuses maladies, allant des cancers, à la baisse de fertilité, en passant par la dépression et l’anxiété et les maladies neurodégénératives, dont font partie les démences et la maladie d’Alzheimer.

Pesticides et maladies professionnelles

Une nouvelle fois, le rôle des pesticides dans la survenue de démence est suggéré. Une centaine d’ouvriers effectuant des travaux dans une exploitation agricole en Gironde se sont portés volontaires pour passer des tests neurocomportementaux, au moment de l’inclusion dans l’étude, puis 4 ans plus tard.

On s’aperçoit ainsi que la fréquence des troubles neurocomportementaux dépend du degré d’exposition aux pesticides.

Plus les personnes sont directement exposées, comme les salariés chargés de la pulvérisation des pesticides ou de l’entretien des pulvérisateurs, moins bonne est leur performance aux tests, par rapport aux personnes peu ou pas exposées.

Globalement, le risque d’obtenir de faibles scores aux tests est cinq fois plus élevé chez les personnes directement exposées aux pesticides par rapport aux moins exposées.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 17 Décembre 2010 : 11h50
Mis à jour le Vendredi 22 Avril 2016 : 12h46
Source : Etude Phytoner, Occupational and Environmental Medicine, décembre 2010. 
A lire aussi
Pesticides et santé : quels risques ? Publié le 14/06/2013 - 12h06

L’Inserm vient de rendre un rapport sur les effets sanitaires de l’exposition professionnelle aux pesticides, confirmant une augmentation du risque de certains cancers, dont le cancer de la prostate, de maladies neurologiques, notamment la maladie de Parkinson, et de troubles de la...

Pesticides : quels sont les vrais risques pour notre santé ? Publié le 21/10/2013 - 08h30

D'après une étude récente de l'Inserm, l'exposition professionnelle à des pesticides pourrait favoriser la survenue de certaines pathologies graves chez l'adulte.Quant aux expositions intervenant au cours de la période prénatale et périnatale -ainsi que la petite enfance- elles peuvent...

Contre Alzheimer, jouez au bridge ! Publié le 20/01/2014 - 07h00

Un jeu de 52 cartes serait-il plus puissant que n’importe quel médicament pour entretenir la jeunesse de notre cerveau ?Les chercheurs s’intéressent aujourd’hui de près aux vertus du bridge, dont la pratique régulière pourrait ralentir l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Plus d'articles