Hépatite C : un nouveau dépistage rapide

Publié par Brigitte Bègue, journaliste santé le Mardi 12 Avril 2016 : 19h04
Mis à jour le Mardi 12 Avril 2016 : 20h08

En France, environ 80 000 personnes seraient infectées par le virus de l’hépatite C sans le savoir et 3 000 personnes en meurent chaque année. Un test rapide, sur le modèle de ce qui existe pour le sida, va faciliter le dépistage.

© getty
PUB

Hépatite C : une maladie méconnue

L’hépatite C est maladie du foie qui se transmet par un virus. La contamination se fait par le sang, notamment lors d’échanges de seringues ou de matériel souillé chez les toxicomanes. Problème : la maladie restant asymptomatique pendant longtemps, plus de la moitié des personnes infectées ignorent qu’elles sont contaminées. Pourtant, chez 10 à 20% des patients, la maladie évolue vers une cirrhose puis vers un cancer du foie. Des traitements existent d’où l’intérêt du dépistage.

PUB

Une goutte de sang et 15 mn d’attente

Jusque-là, pour connaître son statut sérologique, il fallait aller chez le médecin ou dans un centre de dépistage gratuit pour bénéficier d’une prise de sang. A partir du mois de mai, les choses seront simplifiées grâce à l’arrivée des Tests rapides d’orientation et de diagnostic (TROD). Il suffira de prélever une goutte de sang au bout du doigt puis de la mélanger à une goutte de diluant et d’attendre 15 minutes pour avoir le résultat. Si une bande rouge apparaît, c’est négatif ; deux bandes rouges, c’est positif.

Publié par Brigitte Bègue, journaliste santé le Mardi 12 Avril 2016 : 19h04
Mis à jour le Mardi 12 Avril 2016 : 20h08
Source : Dossier de presse « Hépatite C : renforçons le dépistage grâce aux TROD VHC », HF Prévention, 12 avril 2016.
A lire aussi
Test rapide de dépistage de l’hépatite B : mode d’emploiPublié le 26/07/2016 - 17h07

On estime que plus de la moitié des personnes atteintes de l’hépatite B ignorent être infectées. Une mise à disposition plus large du test rapide d’orientation diagnostic (TROD) pourrait contribuer à améliorer le dépistage. Ce test a malgré tout ses limites. Explications.

Hépatite A, B ou C ? C'est grave docteur ? Publié le 17/07/2010 - 00h00

La plupart des hépatites ou inflammations du foie, sont dues à des virus, d'où leur non d'hépatites virales. Hépatites A, B ou C, sont-elles toutes de gravité équivalente et comment se transmettent-elle ?

Plus d'articles