Une grossesse loin de toute pollution, c'est possible ?

Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le Mardi 16 Juillet 2013 : 12h28
Mis à jour le Lundi 22 Juillet 2013 : 16h06
-A +A

Pas besoin de s'exiler 9 mois en forêt pour protéger votre futur bébé de la pollution. Quelques adaptations au quotidien suffisent pour que votre enfant naisse en parfaite santé. Explications.

A la maison

Règle n°1 : bien aérer. Pour faire fuir un maximum d'indésirables de l'air que vous respirez, prenez l'habitude d'ouvrir toutes les fenêtres une fois par jour. De préférence le matin, lorsque l'air extérieur est le plus pur possible (en particulier en ville). Par ailleurs, proscrivez les diffuseurs de parfum.

Règle n°2 : chargez Monsieur des tâches ménagères. Pendant les 9 mois de votre grossesse, évitez tout contact avec les produits d'entretien traditionnels. Préférez les produits écologiques, le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et le savon de Marseille. Insistez pour que votre cher et tendre rince à l'eau claire toutes les surfaces nettoyées (meubles de salle de bain et de cuisine, surtout). De manière à ce que vous ne soyez pas en contact avec les produits d'entretien.

Règle n°3 : oubliez le bricolage. Les peintures, colles et autres laques sont chargées de molécules volatiles qu'il vaut mieux ne pas respirer pendant la grossesse. Si toutefois, la chambre de bébé nécessite quelques aménagements, chargez-en Monsieur, de préférence, à l'aide de peintures naturelles. L'idéal ? Rester à distance de la maison pendant les travaux et jouer l'inspecteur des travaux finis une fois la chambre bien aérée.

Règle n°4 : gardez votre mobile à distance. Utilisez un kit main libre et éloignez votre mobile de votre ventre lorsque vous êtes en ligne. Si vous en avez la possibilité, optez pour un téléphone fixe.

Dans la salle de bain

Côté cosmétiques, il n'y a pas vraiment de risque pour votre bébé. En revanche, la peau d'une femme enceinte est particulièrement sensible. Aussi, ménagez-là en privilégiant les produits au Ph neutre, sans savon et/ou hypoallergéniques. Les produits pour bébé sont aussi une bonne alternative. Le geste à proscrire : la décoloration des poils et l'utilisation de crème dépilatoire. Vive la cire et le rasoir !

Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le Mardi 16 Juillet 2013 : 12h28
Mis à jour le Lundi 22 Juillet 2013 : 16h06
Source : Source: "Environnement et grossesse", René Frydman. Hachette pratique.
A lire aussi
Profiter de son jardin sans finir aux urgences Publié le 03/06/2011 - 09h52

Chaque année, le jardin est le théâtre de quelque 1 million d'accidents. Pour profiter du vôtre en toute sécurité, c’est le moment de vérifier s’il est sûr et de réviser les bons réflexes. Petit tour d’horizon en 10 étapes.

Pollution aux pesticides en plein coeur de Paris Publié le 30/07/2007 - 00h00

La pollution par les pesticides ne concerne plus uniquement les zones rurales touchées par la culture intensive. L'atmosphère au coeur de Paris est, elle aussi, chargée de ces particules chimiques toxiques. Il faut dire que les pesticides sont aujourd'hui largement utilisés dans les jardins par...

Plus d'articles