Pas de panique ! On peut avoir des contractions sans être sur le point d'accoucher!

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 11 Février 2002 : 01h00
-A +A
Bien qu'encore souvent pratiquée dans les cabinets médicaux, la mesure de la fréquence des contractions utérines ne permet pas de prédire les accouchements prématurés, pas plus que les autres tests de dépistage.

La grossesse, surtout la première, est une période pendant laquelle la jeune maman multiplie les interrogations et les inquiétudes. En particulier, la crainte d'un accouchement prématuré pouvant mettre en péril la vie du bébé, revient souvent. Des contractions arrivant précocement viennent alors attiser cette crainte. Logiquement, les médecins mesurent la fréquence de ces contractions afin d'évaluer notamment le risque d'un accouchement prématuré. Mais cette pratique donne-t-elle réellement des résultats significatifs ? Une étude met en doute sa valeur prédictive.

Ainsi, des médecins ont mesuré la fréquence des contractions chez 306 patientes enceintes de 22 à 24 semaines (environ 5 mois) jusqu'à la fin la fin de leur grossesse. Grâce au monitoring, des enregistrements avaient lieu plusieurs fois par semaine.Il ressort de ces enregistrements que la fréquence des contractions étaient effectivement plus importante chez les femmes qui accouchaient prématurément (avant 35 semaines de grossesse). Mais il n'a cependant pas été possible de déterminer une valeur seuil, dans la fréquence de ces contractions, pouvant avoir une valeur prédictive d'un accouchement prématuré.D'autres tests de dépistage d'accouchement prématuré comme l'évaluation de l'ouverture du col par toucher digital ou par échographie ou encore le dosage de certaines substances (fibronectine fœtale) dans les sécrétions présentes au niveau du col utérin, n'ont pas montré non plus de valeur prédictive significative.

Que faut-il en retenir ? Que même si l'on a plus de chance d'accoucher prématurément lorsqu'on a des contractions fréquentes, cela vaut le coup de prendre un traitement, car rien n'est joué à l'avance. Ainsi, si vous ressentez des contractions de manière répétées, il faut en parler rapidement avec votre médecin. Le repos est souvent un remède efficace contre ces contractions, mais si cela ne suffit pas, votre médecin vous prescrira un traitement pour les arrêter.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 11 Février 2002 : 01h00
A lire aussi
Contractions : comment savoir si c'est le moment d'accoucher ? Publié le 18/01/2010 - 00h00

Les femmes enceintes font généralement l'expérience des contractions non douloureuses au cours des derniers mois de grossesse. En revanche, les contractions s'intensifient et deviennent douloureuses à l'approche du jour J de l'accouchement. Comment être sûre de les reconnaître et savoir quand...

8e mois de grossesse Publié le 14/08/2006 - 00h00

C'est généralement le début du congé de maternité (6 semaines avant la grossesse). La future maman doit se reposer, se ménager. Il faut également déterminer les risques d'accouchement prématuré et prendre les précautions qui s'imposent. Allaitement ou biberon ? Avez-vous déjà réfléchi...

9e mois de grossesse : la délivrance ! Publié le 21/08/2006 - 00h00

Ouf, bientôt l'accouchement, votre corps est lourd et las. Mais parallèlement, l'inquiétude monte, comment va se dérouler l'accouchement et comment allez-vous gérer l'arrivée de ce nouveau membre de la famille ?

Plus d'articles