Fratrie : la jalousie est-elle inévitable ?

Publié par Paul Vian, journaliste le Lundi 02 Avril 2007 : 02h00
-A +A
Amour et rivalité, jalousie et complicité : les liens qui tissent la fratrie sont souvent difficiles à démêler. Zoom psycho sur cette relation complexe que le psychothérapeute Marcel Rufo définit comme une « maladie d'amour ».

La jalousie est-elle nécessaire à la fratrie ?

La complicité et le partage, mais aussi la dispute et la rivalité, sont constitutifs de la fratrie. Là se situent probablement toute la richesse et toute l'ambiguïté de cette relation duelle entre frère et soeur.

Quand la jalousie entre frères et soeurs devient-elle saine ?

Quand elle aide l'enfant à s'affirmer et à se socialiser. En se querellant, les enfants testent par eux-mêmes leurs limites et règlent seuls leurs propres problèmes. Ils s'endurcissent, font le deuil de la toute-puissance de l'enfant roi, apprennent à s'opposer et à comprendre ce qu'est réellement l'altérité.

Publié par Paul Vian, journaliste le Lundi 02 Avril 2007 : 02h00
Source : Psycho enfant, avril 2007.
A lire aussi
Les enfants perturbateurs Publié le 19/11/2007 - 00h00

Dans son dernier livre, « Les Enfants perturbateurs », Danièle Brun, psychanalyste, montre comment les enfants, tous les enfants, ont besoin pour se construire de contester, de s'opposer… Fini le mythe du chérubin angélique, calme, silencieux, sans caprices, qui ne causerait jamais de souci à...

Fratrie : la place détermine-t-elle la personnalité ? Publié le 03/11/2011 - 14h01

Et si notre personnalité dépendait de notre rang de naissance ? L'idée ne date pas d'aujourd'hui, mais elle interpelle. Dans les querelles fraternelles, chacun jouerait son rôle et se façonnerait ainsi des traits de caractère bien particuliers. Chacun dans une case ? Pas si simple. Le...

Grossesse : comment préparer les autres enfants ? Publié le 21/04/2004 - 00h00

L'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur va rarement de soi pour les autres enfants. Cet événement est parfois source d'angoisse surtout lorsque l'attention est captée par le futur bébé. Comment les préparer, comment être avec eux ?

Le mythe de l'enfant unique Publié le 22/12/2008 - 00h00

L'enfant unique était autrefois exceptionnel. Aujourd'hui, avec la planification des naissances et la baisse de la fertilité, les couples n'ayant qu'un enfant sont courants. Parallèlement, les mentalités ont changé et l'enfant unique n'est plus critiqué ni entouré de préjugés.

Plus d'articles