Fertilité : quels sont les aliments qui aident à concevoir un bébé ?

Publié par Anne-Laure Guiot le Vendredi 13 Novembre 2015 : 12h05
Mis à jour le Jeudi 10 Décembre 2015 : 15h09

De plus en plus de couples rencontrent des difficultés pour avoir un bébé. Certains aliments peuvent favoriser la fertilité. De nouvelles solutions arrivent également dans l’univers de la micronutrition.

© Adobe Stock

« Même si la France est championne d’Europe en matière de natalité avec 800 000 naissances par an et 1,99 enfants par femme, aujourd’hui, l’infertilité concerne 1 couple sur 7. Or, si des obstacles médicaux peuvent être à l’origine de cette infertilité, elle reste pour autant souvent inexpliquée. Et si le contenu de notre assiette influençait la qualité des gamètes ? », déclare le docteur Didier Chos, président de l’Institut Européen de Diététique et Micronutrition (IEDM). Tel est l’enjeu de la consultation pré-conceptionnelle axée sur l’état de santé des futurs parents et composée d’un bilan médical, d’un état des lieux nutritionnel et micronutritionnel.

L’alimentation influence la fertilité

« L’alimentation de la fertilité est composée d’une assiette méditerranéenne épicée avec une touche d’épigénétique (lire encadré). Pour cela, misez sur les fruits et légumes frais, issus de l’agriculture bio ou de proximité pour limiter les pesticides. Privilégiez les volailles fermières avec un label qualité. Évitez les plats préparés et produits transformés, pleins d’additifs et colorants (perturbateurs endocriniens) », conseille le docteur Laurence Benedetti, médecin généraliste et nutritionniste (DU Nutrition, DIU Alimentation Santé et Micronutrition). Dès le projet de conception, il convient de traiter les déficits micronutrionnels pour favoriser la fertilité, éviter les complications lors de la grossesse et favoriser la santé du futur enfant. Surpoids et obésité peuvent diminuer la fertilité : ils perturbent les cycles et donnent une ovulation très rare. À l’inverse, une maigreur extrême provoque l’arrêt des règles et de l’ovulation.

Devenir papa

Côté papa, certaines supplémentations sont utiles pour faire un bébé:

 

La carnitine

Dans le plasma séminal, les hommes infertiles ont des taux de carnitine inférieurs à ceux des hommes fertiles. La carnitine (viande, poisson, laitage) intervient dans le transport des acides gras dans les cellules et contribue au bon fonctionnement des muscles. Elle garantit la production d’énergie au sein du spermatozoïde (cellule au métabolisme énergétique très élevé) et améliore le spermogramme, selon des études.

Le coenzyme Q10

Il en est de même pour le coenzyme Q10, puissant antioxydant.

Dr Benedetti : "Sa concentration dans le plasma séminal aurait des conséquences sur le nombre et la mobilité des spermatozoïdes. Les études de supplémentation menées chez des sujets ayant un spermogramme perturbé ont montré qu’un apport de coenzyme Q10 à une dose variant 60 à 600 mg pendant 3 à 12 mois permettait d’améliorer les paramètres du spermogramme et les défenses anti-oxydantes du liquide séminal chez des hommes infertiles

Publié par Anne-Laure Guiot le Vendredi 13 Novembre 2015 : 12h05
Mis à jour le Jeudi 10 Décembre 2015 : 15h09
Source : Avec les contributions du Docteur Laurence Benedetti, médecin généraliste et nutritionniste (DU Nutrition, DIU Alimentation Santé et Micronutrition). Et du Docteur Didier Chos, président de l’Institut Européen de Diététique et Micronutrition (IEDM)
"Fertilité : quels sont les aliments qui aident à concevoir un bébé ?" Magazine Côté Santé N°97, novembre/décembre 2015.
A lire aussi
Coenzyme Q10 : la molécule de jouvence ?Publié le 03/06/2013 - 08h54

Employé en cosmétique pour lutter contre le vieillissement, le Coenzyme Q10 est surtout indispensable à nos cellules pour produire 95 % de l'énergie et aurait de nombreux autres effets sur la santé......

Quels aliments consommer pour booster notre cerveau ?Publié le 24/08/2016 - 12h51

A la rentrée, c’est sûr, nos neurones vont se remettre à carburer à cent à l’heure. Pour les préserver du stress, de surmenage ou de la déprime, une solution : chouchoutez votre assiette car certains aliments sont particulièrement bons pour le cerveau. Alors pourquoi s’en priver ?

Plus d'articles