Être le chouchou, c'est un fardeau

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 18 Janvier 2005 : 01h00
Dans une classe, dans une famille, il y a souvent un préféré. On peut l'envier ou le détester, souvent les deux à la fois !
PUB

Pourtant, la place de chouchou n'est pas enviable. Bien entendu, on peut en retirer des avantages concrets, plus de cadeaux, plus d'attention, mais guère d'avantages affectifs, bien au contraire.

En effet, nous avons tous en nous un sentiment inné de justice. Nous percevons parfaitement l'injustice quand nous sommes « le chouchou », que ce n'est pas juste. Et les enfants font parfaitement la différence entre un enseignant qui apprécie un bon élève (ils l'admettent) et un enseignant qui montre des préférences exagérées (ils haïssent cette attitude). Tous les enfants à l'école détestent les enseignants qui montrent des préférences, y compris celui qui en est la cible. Car c'est pour lui un cadeau empoisonné. Il va être détesté, envié, laissé pour compte par ses camarades.

Donner plus de droits, moins de limites à un enfant qu'à un autre, c'est le rendre plus faible, le mettre dans une sorte de cocon qui ne va pas l'aider à grandir. C'est aussi l'isoler de ses semblables, frères et soeurs ou camarades de classe.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les soeurs de Cendrillon étaient si méchantes ? Parce qu'elles étaient les chouchoutes de leur mère ! Comme il y a des avantages à l'être, il est difficile de refuser ce rôle. Mais on se déteste de le jouer et l'on peut devenir méchant, surtout pour celui qui souffre de l'injustice et qui de toute évidence, a le beau rôle. Il faudrait beaucoup de force pour refuser une injustice quand elle est pour vous avantageuse : c'est risquer de se mettre à dos quelqu'un que l'on aime. C'est pourquoi, les personnes ayant autorité sur les enfants ne devraient jamais les mettre dans une telle situation qui est celle d'un piège dont il est quasiment impossible pour un enfant de se libérer.

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 18 Janvier 2005 : 01h00
PUB
PUB
PUB
A lire aussi
Trois beaux cadeaux gratuits…Publié le 16/12/2011 - 09h40

Noël, c’est le temps des cadeaux. Et ça coûte cher ! Chaque famille dépense plus de 500 euros chaque année à cette occasion. En temps de crise, chacun cherche à économiser… tout en continuant à faire plaisir. Alors, voici quelques idées cadeaux qui n’allégeront pas votre...

Grossesse : comment préparer les autres enfants ?Publié le 21/04/2004 - 00h00

L'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur va rarement de soi pour les autres enfants. Cet événement est parfois source d'angoisse surtout lorsque l'attention est captée par le futur bébé. Comment les préparer, comment être avec eux ?

Le vrai amour est inconditionnelPublié le 02/01/2007 - 00h00

Nous avons besoin de nous sentir aimés pour être bien dans notre peau, besoin de sentir de l'affection. Si nous n'avons pas le sentiment d'être aimés, nous recherchons, de manière presque maladive à nous faire aimer. Nos actions sont alors uniquement posées dans un souci de plaire à l'autre.
...

Mes enfants se battent tout le tempsPublié le 14/01/2008 - 00h00

''Ma fille de 9 ans et son petit frère de 7 ans se battent sans cesse. Cela commence toujours par de simples chamailleries d'enfants puis le ton monte. Peu à peu, tous deux se mettent alors à crier et finissent par se sauter dessus, se donner des baffes et des coups de pieds. '' Sabine, 33 ans.

Plus d'articles