En marche contre les incidents coronariens

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 27 Septembre 2002 : 02h00
-A +A
Selon une enquête réalisée auprès de plus de 73.000 femmes ménopausées, un minimum de deux heures et demi de marche par semaine réduit de 30% les accidents coronariens !

Un total de 73.743 femmes américaines ménopausées âgées de 50 à 79 ans et indemnes de pathologie cardiovasculaire en début d'étude, ont été suivies durant trois années consécutives. A l'aide d'un questionnaire, les auteurs ont pu évaluer l'activité physique totale exercée par chacun des sujets, la marche, les exercices vigoureux (donnant lieu à des sueurs et à une accélération des battements cardiaques) et enfin le nombre d'heures passées en position assise. Les dépenses énergétiques ont été calculées selon un barème standard.

Trois années plus tard, 345 et 1.551 femmes ont respectivement été victimes d'un incident coronarien et d'un premier accident cardiovasculaire (infarctus, décès de cause coronarienne, revascularisation coronarienne ou carotidienne, angor, insuffisance cardiaque congestive, accident vasculaire cérébral).L'analyse démontre l'existence d'une forte relation entre l'activité physique et le risque coronarien et cardiovasculaire. Ainsi, comparées aux femmes les moins actives, celles qui exercent le plus d'activité physique ont 53% moins d'accidents coronariens et 28% moins d'incidents cardiovasculaires.

Encore plus intéressant, les auteurs montrent que cet effet s'observe

  • aussi bien avec la marche qu'avec un exercice intense ;
  • d'autant plus si le pas est vif (allure importante) ;
  • quel que soit l'ethnie, l'âge ou l'indice de masse corporelle.

Et enfin, attention à celles qui passent plus de 16 heures assises dans une journée : elles ont 68% plus de risque d'être victimes d'un incident cardiovasculaire, comparées à celles qui ne sont assises que quatre heures par jour.

En conclusion

Une demi-heure quotidienne d'activité physique modérément intense, comme la marche rapide, est essentielle. Inutile de chercher l'excès : marchez d'un pas vif tous les jours et vous réduirez tout naturellement votre risque cardiovasculaire.

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 27 Septembre 2002 : 02h00
Source : New England Journal of Medecine, 5 septembre 2002, pp 716, 706, 755.
A lire aussi
Ménopause, rien de tel que la marche Publié le 26/02/2003 - 00h00

Passé un certain âge, la marche constitue l'activité physique la plus aisée. Ses vertus sont aujourd'hui bien argumentées, notamment chez les femmes ménopausées. Mais inutile de viser le marathon : 4 heures par semaine suffisent à réduire de 41% le risque de fracture de la hanche et à...

La crise cardiaque de l'homme jeune : plutôt le week-end ! Publié le 28/08/2001 - 00h00

Les derniers résultats publiés par l'INSERM sur ce sujet remettent en question nos croyances. Jusqu'à présent, le lundi avait été identifié comme le jour le plus propice à l'accident coronarien. Aujourd'hui, il semblerait que se soit une question d'âge. La crise cardiaque de l'homme de...

Plus d'articles