L’échographie fœtale « souvenir » est vivement déconseillée !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 28 Juin 2012 : 10h11
Mis à jour le Jeudi 28 Juin 2012 : 11h18

La Haute autorité de santé (HAS) vient de publier un rapport dans lequel elle recommande à nouveau aux couples de renoncer aux échographies fœtales à but non médical, c’est-à-dire « commerciales » ou « souvenir ».

Les échographies réalisées dans le cadre du suivi médical de la grossesse sont utiles. En revanche, il est potentiellement dangereux d’exposer le fœtus à des doses d’ultrasons supplémentaires en faisant, en plus, une échographie dans le seul but d’obtenir des photos souvenir du futur bébé.

L’échographie « souvenir » : les gynécologues ont déjà alerté contre les risques de surexposition fœtale

L’exposition des fœtus à l’échographie non médicale inquiète depuis longtemps les autorités et les professionnels de santé.

Face au développement de cette pratique, le Collège national des gynécologues a déjà interpellé les autorités fin 2011, au sujet des « échographies fœtales commerciales sans finalité médicale», indiquant que « les risques d’exposition prolongée aux ultrasons ne sont pas nuls, tout particulièrement sur le cerveau et l’œil du fœtus, surtout au premier trimestre, ou si la patiente a de la température ».

Autrement dit, il est déconseillé de faire une échographie souvenir, laquelle conduit à un risque de surexposition par rapport aux examens médicaux pratiqués au cours de la grossesse.

Au final, le CNGOF recommande explicitement « de limiter cette exposition dans le cadre d’un acte médical et au niveau le plus faible possible pour réaliser le meilleur diagnostic ».

PUB

Les autorités déconseillent également les échographies « souvenir »

La HAS propose aujourd’hui dans un avis d’adopter un renforcement de la réglementation des échographies dans le cadre de la grossesse.

Elle met en garde les futurs parents sur les risques inhérents aux échographies qui n’ont pas de justification médicale, et dont le seul but est de produire des images souvenir du fœtus.

L’échographie doit être réalisée « dans un but diagnostique, de dépistage ou de suivi et exclusivement pratiquée par des médecins ou des sages-femmes ».

Il est nécessaire de « limiter les durées d’exposition lors des échographies ».

Enfin, la HAS demande la poursuite de l’évaluation de l’ensemble des risques associés à la pratique des échographies fœtales.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 28 Juin 2012 : 10h11
Mis à jour le Jeudi 28 Juin 2012 : 11h18
Source : Rapport dévaluation de la HAS, 26 avril 2012.
PUB
PUB
A lire aussi
2e mois de grossessePublié le 24/04/2006 - 00h00

C'est au cours du 2e mois de grossesse qu'a lieu la première échographie. Cette première image de l'enfant est toujours chargée d'une émotion intense et fait passer du rêve à la réalité. Quelles sont les grandes étapes de ce 2e mois de grossesse ? Transformation du corps, premiers maux de...

Grossesse : faut-il avoir peur des échographies ?Publié le 17/12/2004 - 00h00

Que les patientes se rassurent, les échographies répétées durant la grossesse sont sans danger pour l'enfant à naître. Des chercheurs australiens montrent que si l'exposition des embryons à des examens échographiques répétés influe légèrement la taille des enfants à la naissance, aucun...

Plus d'articles