Diabète : prévenir plutôt que guérir

Publié par Laura Houeix, journaliste santé le Lundi 26 Janvier 2015 : 08h00
Mis à jour le Lundi 26 Janvier 2015 : 17h27

Souvent détecté par ses complications, le diabète de type 2 représente près de 90 % des cas dans le monde. Des outils de prévention et de détection existent aujourd’hui et permettent de limiter les dégâts, parfois irrémédiables, de cette maladie. 

Entre 2000 et 2009, le taux de prévalence du diabète en France n’a cessé d’augmenter. Il a même progressé plus vite que prévu. Selon l’Association Française des Diabétiques (AFD), « En 2009, on estime à plus de 3,5 millions le nombre de personnes atteintes, des chiffres attendus normalement pour 2016. Ils témoignent d’une véritable croissance de l’épidémie. En ligne de mire, comme causes principales du diabète : surpoids, obésité, mauvaise alimentation, sédentarité et faible activité physique. » L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) affirme que si des mesures urgentes ne sont pas prises, le nombre de décès dus au diabète dans le monde doublera d’ici 10 ans. L’urgence d’une sensibilisation en amont et d’une détection précoce sont donc essentielles dans la mesure où les complications sont très souvent liées à des diagnostics tardifs.

Mécanismes du diabète

Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Les aliments que nous consommons sont composés de lipides, protides et glucides. Lorsque l’on mange, le taux de sucre dans le sang augmente, les glucides sont alors transformés essentiellement en glucose. Le pancréas détecte l’augmentation de la glycémie et les cellules du pancréas secrètent de l’insuline. L’insuline permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme. Ainsi la glycémie peut augmenter légèrement, puis revenir à un taux normal et le glucose être converti en réserves et en énergie. Chez les personnes atteintes de diabète, ce système ne fonctionne pas. Le glucose ne pénètre donc pas dans les cellules du corps et reste dans la circulation sanguine.

Les troubles liés au diabète

Les hyperglycémies répétées et prolongées entraînent à terme une altération des nerfs et des vaisseaux sanguins présents dans tout le corps. Les complications se traduisent alors par une cécité, des atteintes des pieds pouvant conduire à des amputations (près de 10 000 en France par an), des infarctus et des accidents vasculaires cérébraux ou encore une insuffisance rénale. Le diabète est directement lié à de nouveaux modes de consommation. Le surpoids et l’absence d’activité physique sont très fréquents. Ces changements d’habitude participent largement au développement du diabète. « La maladie peut ainsi évoluer silencieusement pendant des années avant qu’apparaissent les complications », précise Philippe Saillant, pédicure-podologue au CHU de Nantes. Trop de gens ignorent qu’ils sont atteints de diabète de type 2 mais plus inquiétant encore, le diabète de type 2 alors jusque-là principalement détecté chez les adultes, touche aujourd’hui de plus en plus d’enfants.

Publié par Laura Houeix, journaliste santé le Lundi 26 Janvier 2015 : 08h00
Mis à jour le Lundi 26 Janvier 2015 : 17h27
Source : "Diabète : prévenir plutôt que guérir" , Côté Santé, magazine N° 91, janvier/février 2015.
A lire aussi
Quels sont les symptômes du diabète ?Publié le 01/09/2008 - 00h00

Tout le monde a entendu parler du diabète, et pour cause, cette maladie est de plus en plus fréquente. En revanche, les symptômes susceptibles d'évoquer un diabète sont très peu connus.

Diabète : dépistage, surveillance et traitement du diabètePublié le 15/05/2006 - 00h00

Le diabète touche plus de 2 millions de personnes en France. Avec l'augmentation de l'espérance de vie, le nombre de personnes atteintes de diabète va encore fortement progresser. Du fait de ses complications, le diabète est une maladie redoutable qu'il vaut mieux dépister précocement. Et...

Plus d'articles