Le diabète de type 2 est une maladie évitable

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 23 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 03 Juin 2016 : 11h52
-A +A
Dans 90 % des cas, il est possible d'éviter la survenue d'un diabète de type 2. Le mode de vie joue un rôle majeur dans l'apparition du diabète de type 2. Sa prévention serait réalisable dès l'enfance grâce à un apprentissage précoce.

Le diabète n'est pas une fatalité.

Comparée aux comportements et au mode de vie, l'hérédité joue un faible rôle. Dans le cadre de cette maladie en plein essor, les patients doivent devenir les acteurs de leur santé car la responsabilité individuelle est en cause. Il est donc nécessaire qu'ils reçoivent une information claire, précise, répétée et bien comprise.

Les médecins ont nettement progressé dans la prise en charge du diabète, mais hélas, le mode de vie des patients ne change pas (tabagisme, surpoids, sédentarité). L'éducation du grand public est donc un objectif incontournable afin de modifier durablement les comportements. Pour cela, un apprentissage précoce doit être mis en place.

Parmi les facteurs prédictifs, le surpoids ou l'obésité est de loin le plus important, viennent ensuite le manque d'activité physique, une alimentation déséquilibrée, le tabagisme, mais également une faible consommation de fibres associée à une ingestion élevée d'aliments riches en sucre et des apports trop importants de matières grasses.

Selon les dernières études :

  • un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur à 35 multiplie par 39 le risque de diabète et un IMC compris entre 30 et 35 le multiplie par 20 !
  • chez les femmes, un exercice physique de 7 heures ou plus par semaine diminue de 29% le risque de diabète, par rapport à des sujets témoins pratiquant moins de 30 minutes d'activités hebdomadaires. Même lorsque l'IMC est élevé, l'exercice physique est bénéfique ;
  • le tabagisme augmente le risque de diabète de 30 à 40% ;
  • l'hypertension et l'excès de cholestérol augmentent aussi le risque de diabète.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 23 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 03 Juin 2016 : 11h52
A lire aussi
Savez-vous protéger votre coeur ? Publié le 12/01/2009 - 00h00

Pour répondre à cette question, il suffit de lister les bourreaux du coeur et de les combattre. Ensuite, une pincée d'activité physique et un soupcon de mémoire sont requis pour retenir le numéro 15 et le 112 (numéro européen), indispensables pour contacter les secours en cas d'accident...

Préservez votre santé en luttant contre le surpoids Publié le 18/05/2009 - 00h00

On mange trop et mal. Parallèlement, nous ne nous dépensons pas suffisamment, c'est-à-dire que notre niveau d'activité physique a baissé. Résultat, on annonce 24 millions de Francais en surpoids ou obèses ! Pour notre qualité de vie et notre santé, il faut réagir.

Manger mieux pour moins de cancers Publié le 04/05/2009 - 00h00

Sein, prostate, poumon, côlon... Il est possible d'agir pour prévenir l'apparition de ces cancers. L'alimentation et l'activité physique sont des facteurs essentiels qui interviennent positivement ou négativement sur le risque de cancer. Voici un résumé des informations dont nous disposons...

Plus d'articles