Diabète gestationnel : l’allaitement prévient le diabète ultérieur

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 06 Janvier 2016 : 10h59
Mis à jour le Mercredi 06 Janvier 2016 : 10h59

Une femme qui a été atteinte d’un diabète gestationnel durant sa grossesse présente ensuite un risque accru de développer un diabète de type 2. Une nouvelle étude confirme le rôle préventif de l’allaitement.

Le diabète gestationnel

En France, près de 6% des femmes enceintes sont concernées par le diabète gestationnel, un trouble du métabolisme des glucides qui survient typiquement au cours de la deuxième moitié de la grossesse et qui disparaît après l’accouchement. Dépisté (systématiquement entrela 24e et 28e semaine d'aménorrhée)et pris en charge, il n’a aucune conséquence pour la mère ou pour l’enfant. En revanche, après l’accouchement, le diabète gestationnel est associé à un surrisque de développer un diabète de type 2 à court ou à long terme. S’il existe des facteurs de risque (antécédent familial de diabète, surpoids…), on soupçonne aussi l’allaitement de représenter un facteur protecteur.

PUB

7 fois moins de diabète de type 2 avec l’allaitement

Cette étude a porté sur plus de 1.000 femmes enceintes, primipares (premier enfant), atteintes d’un diabète gestationnel, suivies durant 2 ans après l’accouchement. Elles ont été réparties en différents groupes en fonction de l’alimentation des nourrissons : allaitement ou lait artificiel exclusif ou majoritaire, alimentation mixte jusqu’à 9 semaines ou allaitement exclusif pendant moins de 3 semaines. Résultat, les femmes qui allaitement leur enfant ont 7 fois moins de risque de développer un diabète de type 2 dans les deux ans suivant l’accouchement. Si l’importance de l’allaitement est prépondérante, la durée l’est aussi. Ainsi, avec un allaitement exclusif jusqu’à la 6e semaine, poursuivi sur plus de 10 mois, le risque de développer un diabète de type 2 dans les deux ans est réduit de 36 à 57%, et ce, indépendamment des autres facteurs de risque (du poids de la mère 1 à 2 ans après l’accouchement notamment).

Le mécanisme sous-jacent reste à élucider (amélioration de la sensibilité à l’insuline, augmentation des dépenses énergiques, action sur les adipocytes…).

En conclusion, l’allaitement est encore plus particulièrement recommandé aux femmes ayant développé un diabète gestationnel.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 06 Janvier 2016 : 10h59
Mis à jour le Mercredi 06 Janvier 2016 : 10h59
Source : Gunderson E.P. et coll., Lactation and Progression to Type 2 Diabetes Mellitus after gestationnel Diabetes Mellitus. Ann Intern Med. 2015 Dec 15;163(12):889-98. doi: 10.7326/M15-0807. Epub 2015 Nov 24.
PUB
PUB
A lire aussi
Grossesse : comment prévenir le diabète gestationnel ?Publié le 10/07/2006 - 00h00

Grossesse : près de 6% des femmes enceintes présentent un diabète gestationnel. Ce trouble de la tolérance au glucose ne se manifeste qu'au cours du deuxième trimestre de grossesse et disparaît après l'accouchement. Le diabète gestationnel ayant d'importantes conséquences sur le bébé, il...

Diabète et grossessePublié le 03/04/2002 - 00h00

Le ##13694/diabète/## se définit comme une situation où la glycémie (taux de glucose ou sucre dans le sang) est déséquilibrée de façon prolongée.Le diabète de la grossesse ou diabète gestationnel (qui vient du mot gestation) correspond à un diabète apparaissant ou découvert au cours de...

Allaitement maternel : toujours trop peu, toujours trop courtPublié le 23/09/2015 - 09h03

L’étude Elfe (suivi pendant 20 ans de 18.000 enfants nés en 2011) vient de livrer un nouveau volet de résultats. Sans surprise, cet état des lieux sur l’allaitement maternel en France, indique que dans notre pays, rares sont les femmes qui nourrissent leur enfant au sein pendant au moins 6...

Plus d'articles