Diabète : le CHU de Toulouse et Sanofi créent un "Glucocompteur" mobile

Publié par Hopital.fr le Lundi 24 Mars 2014 : 05h03
Mis à jour le Lundi 24 Mars 2014 : 10h00

Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Toulouse et Sanofi ont annoncé le 13 mars le lancement d'une application mobile gratuite qui permet de calculer le nombre de glucides contenus dans les repas et d'estimer la dose d'insuline rapide à s'injecter.

© Istock

Un Glucocompteur sur mobile

Cette application, disponible sur iOS et Androïd, fait suite à plusieurs années de travaux entre Sanofi et le CHU de Toulouse. D'abord développé au format papier, le Glucocompteur a été adapté au format mobile (par la société Novedia Group) suite à son succès auprès des patients et des soignants.

"En tant que professionnelle de santé, j'ai pu constater la difficulté des patients diabétiques à calculer ce qu'ils mangent. C'est loin d'être naturel. Tout l'intérêt du Glucocompteur est de jouer le rôle d'assistant et de facilitateur au moment des repas", explique Jacqueline Delaunay, diététicienne dans le service de diabétologie du Pr Hélène Hanaire du CHU de Toulouse.

PUB

Une appli intelligente pour les diabétiques

L'application présente des valeurs glucidiques simplifiées, moyennées et mémorisables. Elle permet de calculer des recettes, de garder des repas favoris en mémoire et de rentrer les plats industriels préparés directement en glucides à partir des étiquettes.

Les fonctions de « Mon Glucocompteur » sont indépendantes les unes des autres : il est possible de faire uniquement de la consultation de glucides par aliment.

Pour les patients plus experts, l'application peut aussi être utilisée pour sa fonction compteur seule. La fonction "équivalents visuels" présente quant à elle un ensemble de repères permettant une meilleure estimation des quantités.

Publié par Hopital.fr le Lundi 24 Mars 2014 : 05h03
Mis à jour le Lundi 24 Mars 2014 : 10h00
Source : Hopital.fr - http://www.ticsante.com
PUB
PUB
A lire aussi
Compter les glucides ?Publié le 25/03/2014 - 05h11

C’est indispensable pour ceux qui luttent contre cette saleté de diabète avec des injections d’insuline dont les quantités doivent être très précises. « Mon Glucocompteur », une appli pour les smartphones et les tablettes, devrait leur simplifier la vie. 

Peut-on encore soigner le diabète sans la e-santé ? Publié le 06/07/2016 - 07h07

La question peut paraître provoquante mais c’est bien de cela dont il s’agit. L’autonomie est le mot d’ordre dans les maladies chroniques et le diabète est un exemple emblématique. Avec tant de contraintes à gérer au quotidien, les diabétiques se sont déjà tournés vers la e-santé.

Plus d'articles