La dépression mène-t-elle au cancer ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 23 Août 2005 : 02h00
-A +A
La relation entre dépression et certaines autres maladies n'est pas évidente. Plusieurs études ont déjà démontré que la dépression pouvait augmenter le risque de maladie cardiovasculaire et d'infarctus du myocarde. En est-il de même pour le cancer ?

La dépression peut-elle représenter un facteur déclenchant ou aggravant du cancer ? Certains travaux ayant démontré une relation entre la dépression et certaines pathologies, comme les maladies cardiovasculaires par exemple, il était normal de se poser cette question à propos des cancers.

On estime en France que la dépression touche 15% de la population. Ce trouble de l'humeur fréquent entraîne un ralentissement des activités cognitives et motrices, avec un sentiment de grande fatigue, de tristesse et parfois d'irritabilité. Afin de déterminer si cette affection peut constituer un facteur de risque de survenue d'un cancer, des chercheurs danois ont suivis plus de 8.000 personnes âgées de 20 à 94 ans. Après analyse des données recueillies, ils n'ont trouvé aucune association entre la sévérité des symptômes dépressifs et le risque d'apparition d'un cancer.

En revanche, la dépression peut indirectement influencer le risque de cancer, comme par exemple par l'intermédiaire du tabac. En effet, le fait d'être déprimé pour un fumeur aggrave le risque d'apparition d'un cancer, car la dépression renforce le pouvoir cancérigène des substances toxiques contenues dans la fumée des cigarettes ou augmente l'intensité du tabagisme. Ici, la dépression engendre donc un comportement qui augmente le risque de cancer.

Qu'en est-il une fois le cancer déclaré ?

Les études permettant de répondre à cette question sont plus nombreuses et montrent effectivement qu'être dépressif influence négativement le pronostic d'un cancer. Au final, les symptômes dépressifs doivent être dépistés et pris en charge chez les personnes cancéreuses. Il n'est pas question de banaliser la dépression, sous prétexte qu'il est normal qu'un patient atteint d'un cancer soit déprimé. Au contraire, traiter toute dépression aide à lutter contre la maladie cancéreuse.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 23 Août 2005 : 02h00
Source : American Cancer Society, 2005.
A lire aussi
Interview : Les multiples visages de la dépression Publié le 07/05/2003 - 00h00

La dépression représente la quatrième cause mondiale de handicap et la deuxième dans les pays développés. Dominique Barbier, Psychiatre des Hôpitaux et Psychanalyste, vient de publier un ouvrage abordant la maladie dépressive, sous ses différents aspects et à tout âge. A cette occasion,...

Les cancers sont des processus naturels dont on peut se prémunir Publié le 28/10/2013 - 08h35

Nous fabriquons chaque jour des millions de nouvelles cellules et nous en détruisons tout autant, dont celles qui ont été ratées et sont potentiellement cancéreuses.C’est un phénomène naturel, dont il faut savoir se prémunir, car ce n’est plus une fatalité. Il faut s’en protéger...

La déprime favorise les accidents cardiaques Publié le 30/10/2000 - 00h00

Les personnes âgées dépressives ont un risque coronarien accru de 40% et de décès de 60%. Surveiller et traiter la dépression des plus de 65 ans pourraient faire partie de la prévention des maladies cardiovasculaires.

Plus d'articles