Consomme-t-on trop de médicaments ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Octobre 2006 : 02h00
-A +A
Cette question est un large débat. Chacun a son avis personnel et son propre vécu. Qu'en est-il vraiment ? Notre consommation en médicaments est-elle vraiment trop élevée ? La progression des traitements préventifs va-t-elle infléchir les dépenses ? Quels sont les éléments à prendre en compte pour se faire une opinion ?

Pour certains, trop c'est trop. Pour d'autres c'est vital car ça permet d'éviter un infarctus ou de prendre en charge l'asthme du petit dernier par exemple.Pour les médecins, les multiples propriétés des médicaments permettent aussi d'éviter les risques de complications de maladies chroniques et de récidives. Parallèlement, la Sécu fait pression pour diminuer les prescriptions

Médicaments et consommation

Plusieurs faits sont à souligner :

  • Aujourd'hui, on attend davantage d'un médicament qu'un traitement curatif. La notion de bien-être et de confort est une réalité, sans parler de la prévention qui progresse à pas de géant.

  • Le niveau de couverture médicale (prise en charge par l'Assurance maladie) et les avancées scientifiques sont excellents. Les années de vie gagnées en témoignent.

  • Le nombre d'ordonnances (800 millions par an) est resté stable, ainsi que le nombre de médicaments prescrits (50 boîtes par personne et par an).

  • Ce sont les prix qui augmentent en raison des recherches, du développement et de l'évolution thérapeutique.

  • Nombre de nouvelles maladies sont aujourd'hui traitées alors qu'elles ne l'étaient pas auparavant.

  • Il y a 7 millions de personnes atteintes d'une affection de longue durée. Ces 10% de malades consomment près de la moitié de la consommation médicamenteuse totale.

  • Parmi les 3.300 spécialités commercialisées sous plus de 7.600 formes, 100 médicaments remboursés représentent près de la moitié des dépenses.

  • Et enfin, la population vieillit. En 50 ans, les Français ont gagné 15 ans d'espérance de vie. Ainsi en 2010, un Français sur 5 aura plus de 65 ans (et le nombre de personnes dépendantes augmente fortement). Or plus on est âgé, plus les besoins sont accrus. Pourquoi ? Parce que le risque de maladies graves augmente et qu'elles se cumulent : 85% des personnes en foyers ou en maisons de retraite souffrent de 7 pathologies différentes. On arrive ainsi à une consommation moyenne de 6,4 médicaments par jour, ce qui représente en dépenses annuelles, 3.000 euros chez les plus de 65 ans et 4.800 euros chez 70-79 ans, contre 1.790 euros dans la population générale.

    Or la polymédication s'accompagne de gros risques. Les médicaments peuvent interagir entre eux, tandis que les modes d'élimination et d'assimilation des médicaments s'altèrent chez les personnes âgées. Au-delà de trois médicaments pris simultanément, les risques sont réels et largement imprévisibles.

    A la lumière de ces précisions, le débat ne s'arrêtera pas pour autant. Il y en aura toujours qui penseront que nous prenons trop de médicaments, et d'autres qu'il s'agit d'un bien vital.

    Il faut néanmoins ne jamais oublier de prendre en compte l'évolution de notre société et de nos aspirations (objectifs).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Octobre 2006 : 02h00
Source : Dossier de presse " Le médicament parlons-en ! ", Semaine du 16 au 21 octobre 2006, Entreprises du médicament (Leem).
A lire aussi
Sensibiliser aux maladies cardiovasculaires Publié le 04/11/2010 - 14h51

Les maladies cardiovasculaires sont aujourd’hui la deuxième cause de mortalité en France, après le cancer. Afin de sensibiliser à ces affections, dont la gravité reste souvent méconnue, la Fédération française de cardiologie organise du 30 octobre au 7 novembre 2010 le deuxième...

Interview : Vivre avec une maladie des reins Publié le 12/11/2003 - 00h00

Nombre de patients ont des difficultés pour obtenir des informations sur leur insuffisance rénale. Or celles-ci sont essentielles pour mieux accepter et freiner l'évolution de leur maladie. Un guide accessible au grand public, réalisé sous la direction du Pr Michel Olmer*, vient de paraître.

Médicaments contre l'ulcère : trop largement prescrits Publié le 04/12/2006 - 00h00

Les Français prennent trop de médicaments anti-ulcéreux. L'Assurance maladie entend faire diminuer cette consommation, notamment en dénonçant leur utilisation non conforme. En effet, les anti-ulcéreux sont souvent prescrits en dehors de leur indication première, entre autres pour contrer de...

Plus d'articles