Coliques du nourrisson : savoir repérer les symptômes

Publié par Dr Christelle Pierrot, médecin généraliste le Mercredi 28 Septembre 2016 : 23h24
Mis à jour le Mardi 04 Octobre 2016 : 11h11
-A +A

Les coliques du nourrisson sont réputées pour être responsables de douleurs abdominales accompagnées de crises de pleurs difficiles à calmer chez le bébé. Pourtant, tous les pleurs ressentis comme excessifs ne sont pas nécessairement des coliques du nourrisson, et à l’inverse, beaucoup de coliques du nourrisson sont confondues avec d’autres maladies telles que le reflux ou l’allergie aux protéines de lait de vache. Alors, qu’est-ce qui définit réellement les coliques du nourrisson et dans quels cas sont-elles le symptôme d’une autre maladie ? 

Définition des coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson sont des douleurs intestinales aiguës intenses qui apparaissent chez un tout-petit de moins de 4 mois. Ces douleurs se manifestent par des cris ou des pleurs importants. Ainsi la notion de pleurs excessifs fait partie intégrante de la définition des coliques du nourrisson, mais elle est trop subjective. Il a donc été précisé que ces crises de pleurs doivent durer au moins 3 heures par jour, qu’elles doivent se répéter au moins 3 jours par semaine pendant au moins 3 semaines pour être considérées comme excessives.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le mécanisme des coliques du nourrisson reste encore actuellement assez flou, et il ne semble pas que ce soit simplement une immaturité du tube digestif, mais quelque chose de plus complexe. On a remarqué par exemple que l’angoisse parentale majore les coliques du nourrisson.

Symptômes des coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson présentent des signes bien caractéristiques : bébé pleure ou hurle, son front est plissé et son visage tout rouge, il a les poings serrés, ses jambes sont crispées et repliées sur son ventre qui est généralement assez ballonné. Il se tortille beaucoup, il est agité. La crise a plus souvent lieu en fin de journée, entre 18h et minuit, et elle cède généralement avec l’émission de nombreux gaz.

Entre les crises douloureuses, le nourrisson ne présente aucun symptôme particulier : c’est un bébé souriant qui va bien, qui s’alimente très bien, avec un bon développement psychomoteur et une belle croissance.

Publié par Dr Christelle Pierrot, médecin généraliste le Mercredi 28 Septembre 2016 : 23h24
Mis à jour le Mardi 04 Octobre 2016 : 11h11
Source :
-http://www.lesjta.com/article.php?ar_id=643
-http://www.docvadis.fr/bruno-masi/document/bruno-masi/colique_du_nourrisson/fr/metadata/files/0/file/P%C3%A9diatrie-----Colique%20du%20Nourrisson.pdf
-http://pap-pediatrie.com/maladie-chronique/pleurs-excessifs-du-nourrisson
A lire aussi
Coliques du nourrisson : quels traitements ? Publié le 14/10/2016 - 08h05

Les coliques du nourrisson, responsables de crises de pleurs très intenses chez le tout-petit de moins de 4 mois, sont assez caractéristiques et donc faciles à reconnaître. Leur mécanisme reste non élucidé à l’heure actuelle, il n’existe donc pas de traitement médicamenteux permettant...

Pleurs excessifs : bébé digère mal Publié le 17/11/2004 - 00h00

Rien d'alarmant à ce qu'un nouveau-né pleure. En effet, c'est son seul mode de langage. En revanche, les pleurs excessifs traduisent généralement trois grands types de troubles : la faim, le sommeil et les difficultés digestives. Après les difficultés alimentaires (régurgitations, mauvaise...

Plus d'articles