Coliques de bébé : peut-être une allergie au lait de vache ?

Coliques de bébé : peut-être une allergie au lait de vache ?

Publié par Dr Philippe Presles le Dimanche 02 Juillet 2000 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 01 Juin 2017 : 15h26
-A +A

Quand les nourrissons se tordent de douleur après leur biberon, ce peut être une allergie aux protéines du lait de vache.

Que faire en pratique ?

  • Quand un nourrisson présente un tableau de coliques, il s’agit plus probablement de simples coliques du nourrisson que d’une allergie aux protéines de lait de vache, beaucoup moins fréquente : il ne faut pas s’inquiéter.
  • Si les coliques s’accompagnent d’autres signes, tels qu’une modification des selles (diarrhée, présence de sang), une éruption cutanée (urticaire, eczéma), si votre enfant développe un asthme du nourrisson, un reflux très important, s’il présente une mauvaise prise de poids, et/ou une irritabilité importante : il faut consulter un médecin pour déterminer si les coliques ne s’intègrent alors pas plutôt à un tableau d’allergie aux protéines de lait de vache.
  • Le médecin sera amené à demander des examens complémentaires : une prise de sang à la recherche d’anticorps, et un test cutané. Il faut savoir que ces résultats peuvent être négatifs (le plus souvent dans la forme retardée de la maladie) alors qu’il s’agit pourtant d’une authentique allergie au lait de vache. Par contre, quand ils sont positifs, le diagnostic est confirmé à coup sûr.
  • Si les tests allergologiques sont positifs, ou s’ils sont négatifs mais que les symptômes semblent vraiment correspondre à une allergie au lait de vache, le médecin prescrira un lait sans protéines de lait de vache (qui sera remboursé) : attention, il ne faut pas opter de soi-même pour un lait formule « HA » (HypoAllergénique) ni pour un lait d’autres espèces animales (chèvre, brebis, etc.) ni pour du lait de soja du fait d’un risque important d’allergie croisée.
  • Si au terme de 4 semaines de lait sans protéines de lait de vache, les symptômes ont disparu, le diagnostic est confirmé. En revanche, si les symptômes initiaux persistent, il faudra rechercher une autre maladie, l’allergie au lait de vache étant alors très peu probable.
  • Le pronostic de l’allergie aux protéines du lait de vache est très bon puisqu’à l’âge de 15 ans, plus de 90% des enfants seront guéris. Il faut savoir, par contre, qu’ils seront plus sujets à développer secondairement d’autres manifestations allergiques (autre allergie alimentaire, asthme, eczéma, etc.).
Publié par Dr Philippe Presles le Dimanche 02 Juillet 2000 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 01 Juin 2017 : 15h26
Source : Hill DJ et al. J Pediatr, 2000 ; 136 : 641-647
A lire aussi
Coliques du nourrisson : savoir repérer les symptômes Publié le 28/09/2016 - 21h24

Les coliques du nourrisson sont réputées pour être responsables de douleurs abdominales accompagnées de crises de pleurs difficiles à calmer chez le bébé. Pourtant, tous les pleurs ressentis comme excessifs ne sont pas nécessairement des coliques du nourrisson, et à l’inverse, beaucoup de...

Un simple patch diagnostique l'allergie au lait de vache Publié le 26/02/2007 - 00h00

Les symptômes de l'allergie aux protéines de lait de vache n'étant souvent pas spécifiques, le diagnostic est difficile. Il existe désormais un test sous la forme d'un patch que les parents peuvent eux-mêmes appliquer sur le dos de leur enfant. Mais attention, la lecture du résultat...

Coliques du nourrisson : quels traitements ? Publié le 14/10/2016 - 08h05

Les coliques du nourrisson, responsables de crises de pleurs très intenses chez le tout-petit de moins de 4 mois, sont assez caractéristiques et donc faciles à reconnaître. Leur mécanisme reste non élucidé à l’heure actuelle, il n’existe donc pas de traitement médicamenteux permettant...

Plus d'articles