Le cancer de la prostate : deux fois plus de récidives pour les fumeurs

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 29 Juin 2015 : 12h22
Mis à jour le Lundi 29 Juin 2015 : 14h11

Après un cancer de laprostate, le risque de récidives est doublé chez les fumeurs. Le résultat de cette étude internationale souligne une fois de plus les méfaits du tabac vis-à-vis des cancers et le fait qu’il n’est jamais trop tard pour arrêter defumer.

Le tabagisme et le cancer de la prostate : fumer double le risque de récidive

Au cours de cette étude, 6.500 personnes ayant bénéficié, entre 2000 et 2011, d’un traitement contre le cancer de laprostate (avec ablation de cet organe) ont été suivies pendant 23 mois. Par comparaison aux patients non-fumeurs, les fumeurs avaient un risque de récidives deux fois supérieur. Concernant les ex-fumeurs, un sevrage d’au moins 10 ans annule ce surrisque.

PUB

Arrêter de fumer est toujours bénéfique

Le tabac constitue donc un facteur de risque à part entière de rechute après un cancer de laprostate. Le tabagisme doit ainsi être également abordé après la survenue d’un cancer. Chez les fumeurs, un suivi particulier est à mettre en place pour prévenir les récidives. On retiendra ici qu’il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer, même après un cancer.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 29 Juin 2015 : 12h22
Mis à jour le Lundi 29 Juin 2015 : 14h11
PUB
PUB
A lire aussi
Maladies, cancers… Les effets du tabac encore pires que prévu !Publié le 04/03/2015 - 11h35

Fumer tue, ce n’est pas un scoop et jusqu’ici, le nombre de décès prématurés directement imputables au tabac était estimé à 78 000 en France et par an. Cette mortalité étant sous-estimée selon une nouvelle étude britannique, il pourrait en réalité y avoir 90 000 décès annuels dans...

Arrêt du tabac : traitement vedette de la maladie cardiaquePublié le 23/09/2002 - 00h00

Le tabagisme est un facteur de risque des maladies cardiovasculaires. L'arrêt du tabac peut apporter autant de bénéfice, voire plus, que la prise en charge du cholestérol ou de l'hypertension artérielle. Le sevrage réduit de 50% le risque de récidive d'infarctus. Et pourtant, on continue à...

Le petit fumeur ferait mieux d'arrêter aussi !Publié le 14/11/2005 - 00h00

Vous fumez ? Non, juste deux ou trois cigarettes par jour. Aujourd'hui encore, les personnes qui fument très peu quotidiennement, sont à peine considérées comme des fumeurs. Pourtant, les risques pour la santé existent dès une à quatre cigarettes.

Plus d'articles