Cancer de la peau et mélanome : sauvez votre peau !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 27 Mai 2015 : 17h25
Mis à jour le Jeudi 28 Mai 2015 : 10h03

Durant toute cette journée du 28 mai 2015, 17e édition de la Journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau, plus de 220 centres ouvrent leurs portes au public pour un dépistage anonyme et gratuit. Parce qu’un cancer de la peau diagnostiqué précocement, et notamment un mélanome, se guérit dans la majorité des cas. À défaut, certains cancers cutanés peuvent se révéler mortels. Ça vaut le coup de surveiller sa peau et de la montrer à un dermatologue au moindre doute !

Vous aussi surveillez vos grains de beauté

Parmi tous les cancers de la peau, le mélanome fait partie des plus rares (10 % des cas de cancer cutané), mais c’est aussi le plus dangereux en raison de sa grande capacité à métastaser. La bonne nouvelle est que dépisté tôt, il se guérit.

Il n’existe pas en France de dépistage organisé de ce cancer à l’instar du dépistage du cancer du sein ou du cancer colorectal. Il revient donc à chacun d’entre nous de surveiller notre peau à la recherche de lésions suspectes qui doivent amener à consulter rapidement un dermatologue.

PUB

Dépistage du mélanome : comment surveiller sa peau ?

Un simple auto-examen minutieux s’impose régulièrement pour apprendre à connaître ses grains de beauté, meilleure façon de détecter toute modification pouvant annoncer l’apparition d’une petite tumeur cutanée.

Déshabillez-vous complètement et placez-vous devant un miroir : observez attentivement votre visage, vos oreilles et même votre cuir chevelu en vous aidant d’un sèche-cheveux (vous pouvez aussi demander à votre coiffeur qu’il vous signale vos grains de beauté). Examinez la paume et le dos de vos mains, vos ongles et vos avant-bras. Passez ensuite aux coudes, bras et aisselles. Observez bien votre cou et votre poitrine, y compris sous les seins pour les femmes, et votre ventre. Ensuite, munissez-vous d’un miroir à main et toujours devant une glace, regardez votre dos, vos épaules, votre cou, puis la face postérieure des cuisses. Enfin, asseyez-vous pour la face antérieure des cuisses, les jambes, les pieds, les ongles, y compris la plante des pieds. Avec un miroir à main, n’oubliez pas d’examiner vos parties génitales.

À la moindre anomalie et en cas d’évolution en taille, couleur, contour, montrez-la à un dermatologue. L’idéal : prenez des photos pour monter l’évolution à votre dermato !

Pour trouver le centre participant au dépistage gratuit du 28 mai le plus proche de chez vous : http://www.syndicatdermatos.org/liste-centres-depistage ou appeler le 0800 11 20 15.

Bien entendu, il est possible de prévenir les cancers de la peau : en évitant les expositions excessives au soleil !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 27 Mai 2015 : 17h25
Mis à jour le Jeudi 28 Mai 2015 : 10h03
Source : Syndicat national des dermatologues – vénéréologues, (SNDV), http://www.syndicatdermatos.org/.
PUB
PUB
A lire aussi
Savez-vous examiner votre peau ?Publié le 09/11/2009 - 00h00

Ma peau j'y tiens, je la surveille de près. Voici quelques conseils pour auto examiner chaque parcelle de votre peau à la recherche du moindre indice qui pourrait révéler une petite lésion.

Un signe de mélanome sur votre peau ? N’attendez pas !Publié le 15/04/2015 - 13h53

Nous ne prêtons pas assez attention à notre peau ! Trop de Français repoussent leur visite chez le dermatologue pour des raisons parfois futiles. Alors qu’il est très important de signaler rapidement toute tache sur la peau ou grain de beauté à l’aspect anormal, pour repérer à temps un...

Peut-on échapper au mélanome ? Publié le 21/05/2015 - 13h11

Le mélanome est un cancer de la peau rare qui peut se révéler dangereux dans 10 à 20% des cas s’il n’est pas traité suffisamment tôt. Or « le dépistage est extrêmement facile » précise le Dr Caroline Robert, chef de service de dermatologie de l’Institut Gustave Roussy. Il suffit...

Plus d'articles