Dépister le mélanome

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 24 Mai 2000 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 29 Janvier 2016 : 15h46
-A +A
Le mélanome est une tumeur cancéreuse de la peau, qui apparaît sous forme d'une tache brun-noir. Pour la dépister, il est important d'en connaître les quatre signes principaux, résumés par le sigle ABCD.

Le mélanome est un cancer de la peau relativement fréquent : 9000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France, provoquant le décès de plus de 1000 personnes.

Attention au soleil

Dans plus de 98 % des cas, la lésion apparaît après l'âge de 20 ans. Les facteurs de risque du mélanome sont la présence d'un nombre élevé de taches brunes ou grains de beauté sur le corps, des antécédents personnels ou familiaux de mélanome, et l'exposition fréquente aux UV. De fréquents coups de soleil pendant l'enfance et l'adolescence, sur des peaux blondes ou rousses, sont tout particulièrement mis en cause.

Connaître l'ABCDE du mélanome

La plupart des taches de couleur brune ou noirâtre de la peau sont totalement bénignes, et n'imposent aucun traitement. Ce sont notamment les éphélides (taches de rousseur), les lentigos (grains de beauté) et les taches café-au-lait. Il n'est évidemment pas question de les opérer, alors qu'elles ne présentent aucun danger. Il est donc important de connaître les signes qui permettent de dépister les mélanomes.

Ces signes sont résumés par le sigle ABCDE :

A pour asymétrie. Les lésions du mélanome ne sont ni rondes, ni régulièrement ovales.

B pour bords irréguliers. Les contours des mélanomes sont festonnés, dentelés ou mal définis.

C pour couleur inhomogène. La couleur les mélanome comporte souvent des dégradés marrons, brun clair, roux, blancs et/ou des zones bleu-noir.

D pour diamètre supérieur à 6 millimètres. Au-dessus de ce diamètre, les lésions sont hautement suspectes d'être des mélanomes. Mais bien entendu, un mélanome débutant peut être plus petit.

E pour évolution. Les mélanomes évoluent rapidement en taille, forme, couleur.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 24 Mai 2000 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 29 Janvier 2016 : 15h46
Source : " Communiqué de presse " du Secrétariat d'État à la Santé auprès de la Ministre de l'Emploi et de la Solidarité du 16 mai 2000. " Lésions mélanocytaires " In CD-Rom Akos Dermatologie, EMC éditions multimédia, Paris 1999. Doubovetzky J. " Diagnostic et traitement du mélanome débutant " Prescrire 1993 ; 13 (133) : 543-544.
A lire aussi
Lésions cutanées Publié le 31/05/2001 - 00h00

Dans la plupart des cas, les signes de pigmentation cutanée sont sans conséquence, ces lésions ne sont pas contagieuses non plus, mais certaines sont potentiellement dangereuses, surtout les grains de beauté qu'une exposition abusive aux rayons solaires peut transformer en cancers de la peau.

Cancer de la peau : quels sont les signes d'alerte ? Publié le 15/05/2006 - 00h00

Grains de beauté, tâches sur la peau qui changent d'aspect…... Quelques signes d'alerte sont à connaître pour reconnaître un cancer de la peau. L'objectif, consulter très tôt un dermatologue afin de bénéficier d'un traitement simple et efficace.

Repérez vous-même les premiers indices du cancer de la peau ! Publié le 06/04/2010 - 00h00

Le dépistage d'un cancer de la peau est à la portée de tous. Il repose sur l'auto-surveillance, qui consiste à examiner soigneusement chaque parcelle de sa peau à la recherche d'indices. Quels sont ces indices que l'on peut repérer sur sa peau et celle de son conjoint et qui doivent mettre sur...

Mélanome : le 26 mai, on montre sa peau pour la sauver Publié le 18/05/2016 - 13h35

Au-delà d’un joli bronzage, d’un moral dopé, le rayonnement solaire peut devenir un ennemi. Au soleil, se protéger est la règle n°1. La règle n°2 est de passer son corps au peigne fin, pour repérer au plus tôt toute tumeur débutante et réagir à temps. Alors que le mélanome poursuit...

Plus d'articles