Cancer de la peau : faites-vous dépister et sauvez votre peau !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 22 Mai 2014 : 11h19
Mis à jour le Jeudi 22 Mai 2014 : 11h57

Profitez de la 16e édition de la Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau pour faire examiner gratuitement votre peau par un professionnel.

Certains cancers de la peau, notamment les mélanomes qui sont aussi les plus dangereux, sont visibles, et pris en charge très tôt, sont guérissables…

Détecté tôt, un cancer de la peau est guérissable

Cette année encore, les dermatologues insistent sur la nécessité d’examiner régulièrement sa peau et celle de ses proches à la recherche d’éventuelles lésions cutanées évoquant un cancer de la peau. Il s’agit souvent d’un grain de beauté ou d’une tache qui évolue en forme, taille et couleur. Mais cet auto-examen ne remplace pas l’avis d’un professionnel. Ainsi, parallèlement, il est nécessaire de montrer sa peau à un dermatologue.

L’objectif : dépister tout cancer cutané très précocement, lorsqu’il est encore facilement guérissable. Rappelons qu’en France, 9.780 nouveaux cas de mélanome cutané ont été diagnostiqués en 2011 et qu'on estime à 1.620 le nombre de décès imputables à ce cancer.

PUB

Cancer de la peau : la prévention concerne tout le monde

Le Syndicat national des dermatologues profite de cette Journée nationale pour rappeler les consignes de prévention :

  • Éviter le soleil entre 12h et 16h.
  • Se couvrir avec des vêtements, un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Appliquer une crème solaire haute protection sur les parties découvertes et renouveler l’opération régulièrement toutes les deux ou trois heures.
  • Rechercher le plus possible l’ombre.
  • Protéger particulièrement les enfants et leur apprendre à se protéger.
  • Ne pas recourir aux cabines de bronzage.

Les personnes les plus à risque de cancer cutané

Si nous pouvons tous développer un cancer de la peau et que les expositions prolongées et répétées au soleil ou le recours aux UV artificiels constituent un facteur de risque majeur, certains sujets sont plus à risque que d’autres :

  • Les personnes à peau, cheveux ou yeux de couleur claire.
  • Celles qui ont de nombreuses taches de rousseurs.
  • En cas de nombreux grains de beauté (plus d’une quarantaine).
  • Des grains de beauté atypiques ou un « naevus congénital géant ».
  • Des antécédents de brûlures solaires, surtout survenues pendant l’enfance.
  • Des antécédents personnels ou familiaux de mélanome.

Pour trouver le centre le plus proche de chez vous proposant des dépistages gratuits : http://www.syndicatdermatos.org/liste-centres-depistage/ ou 0 800 11 2014 (un numéro vert).

Mots-clés : Cancer, Peau, Depistage
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 22 Mai 2014 : 11h19
Mis à jour le Jeudi 22 Mai 2014 : 11h57
Source : Syndicat national des dermatologues et vénéréologues, Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau, mai 2014.  
PUB
PUB
A lire aussi
Cancer de la peau : quels sont les signes d'alerte ?Publié le 15/05/2006 - 00h00

Grains de beauté, tâches sur la peau qui changent d'aspect…... Quelques signes d'alerte sont à connaître pour reconnaître un cancer de la peau. L'objectif, consulter très tôt un dermatologue afin de bénéficier d'un traitement simple et efficace.

Mélanome : êtes-vous à risque ? Comment examiner votre peau ?Publié le 12/04/2012 - 13h28

Le mélanome est un cancer de la peau très dangereux, qui ne cesse de progresser en France et en Europe. Or, 90% des mélanomes peuvent être guéris, s'ils sont dépistés tôt. Savoir si l'on est à risque, savoir reconnaître les premiers signes d'un cancer de la peau, se méfier du soleil, se...

Etes-vous à risque de cancer de la peau ?Publié le 02/04/2009 - 00h00

Les facteurs de risque de mélanome, le cancer de la peau le plus redoutable, viennent d'être listés au cours du congrès de l'Académie américaine de dermatologie. Identifiez vos propres facteurs et évaluez vos risques de cancer de la peau. Enfin, parlez-en à votre médecin ou dermatologue...

Mélanome : le 26 mai, on montre sa peau pour la sauverPublié le 18/05/2016 - 13h35

Au-delà d’un joli bronzage, d’un moral dopé, le rayonnement solaire peut devenir un ennemi. Au soleil, se protéger est la règle n°1. La règle n°2 est de passer son corps au peigne fin, pour repérer au plus tôt toute tumeur débutante et réagir à temps. Alors que le mélanome poursuit...

Plus d'articles